Guide Des Vins

Edition du 05/04/2016
 

LES SAVOUREUX CHATEAUX DES VIGNOBLES BRUNOT

Coup de cœur

Château PIGANEAU

D’origine corrézienne, la famille Brunot s’est implantée dans le vignoble Saint-Émilionnais en 1922. Jean-Baptiste Brunot et son fils Vincent gèrent l’ensemble des propriétés. Quatre belles propriétés complémentaires qui offrent une belle gamme de vins élevés dans la plus pure tradition.


Au sommet. “Sous l’impulsion de mon fils Vincent, précise Jean-Baptiste Brunot, nous privilégions le fruit et réduisons l’apport de bois neuf. Les vins sont toujours élevés une année en barriques mais avec seulement 25% de bois neuf, on obtient des vins plus veloutés, plus fruités, séduisants avec une aptitude à vieillir mais aussi aptes à être appréciés dans leur jeunesse. Nous restons raisonnables dans l’élevage en barriques qui ne doit pas masquer notre joli terroir de sables et de graves, et privilégions le bon rapport qualité-prix, c’est important de nos jours.” “Le 2012 est un joli millésime sur le fruit, nous dit Vincent Brunot, un vin qui s’ouvre bien, pas trop concentré comme l’était le 2010. Nous retrouvons beaucoup de notes de fruits rouges, c’est grâce à nos Merlots, ce 2012 est un vin vraiment très agréable, au nez comme en bouche. Le 2012 présente des vins fruités et déjà bien fondus avec une belle longueur en bouche. Ce ne sont pas des vins trop concentrés, ils sont très plaisants à déguster dès aujourd’hui. Château Le Gravillot est une toute petite cuvée, 6000 bouteilles produites sur un hectare d’un très joli terroir sur le plateau de Néac, tout proche de Pomerol, cela fait partie de nos plus belles parcelles. Nous l’élevons 100% en barriques neuves, c’est un vin concentré, avec de la matière. Château Tour de Grenet 2011 et 2012 sont deux très jolis vins, le 2012 s’appréciera peut-être plus facilement que le 2011, certes, bien mûr, avec plus de matière mais, qui demande à vieillir un peu pour être apprécié pleinement alors que le 2012 est plus ouvert, plus accessible dès maintenant. Au Château Piganeau, nous aménageons l’entrée pour recevoir les visiteurs, développons un accueil œnotouristique dans le chai, ce qui nous permettra aussi de participer aux journées “Portes ouvertes” de Saint-Emilion. Il y aura une entrée paysagée qui offrira un meilleur accueil. Nous avons l’avantage d’être au bord de la route près de Libourne, pas très loin de Saint-Emilion, c’était logique d’organiser cette “vitrine” pour recevoir les visiteurs au Château Piganeau.” On se fait effectivement vraiment plaisir avec ce millésime et ce Saint-Émilion GC 2012, épicé au nez, solide et structuré, de couleur profonde, avec cette bouche où prédominent le cassis bien mûr et le cuir, un beau vin très charmeur. Le 2011 est dans la lignée, bien dense, est très bien charpenté, riche, parfumé, aux notes de fruits mûrs, tout en bouche, un vin riche, au nez intense et complexe (fraise des bois, violette, cuir…), de couleur profonde, d’un bel équilibre, aux tanins savoureux. Le 2009, vraiment remarquable, est structuré, élégant, avec des tanins veloutés, associant distinction et richesse, au nez présent avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, ample et persistant en bouche. Le 2008, aux tanins amples, charpenté, est un vin de belle structure, au bouquet subtil et intense à la fois (griotte, groseille, poivre...), tout en persistance, de garde. Très savoureux 2007, avec ce nez puissant et délicat à la fois, un vin d’une grande harmonie en bouche, avec beaucoup de fruit, riche et fin, typé, de couleur profonde. Très beau 2006, médailles d'Argent à Paris et de Bronze à Bourg, de robe pourpre, corsé, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et de cuir, aux nuances de cassis et de grillé, aux tanins d’une grande suavité et d’une belle longueur. Superbe 2005, de couleur très foncée, aux notes de griotte et de framboise, aux tanins très équilibrés, de bouche pleine, tout en arômes, de belle garde. Faites-vous plaisir avec le Lussac-Saint-Émilion Château Tour de Grenet 2012, de robe grenat soutenu, aux notes de groseille surmûrie et d'humus caractéristiques, un vin de bouche charnue et parfumée, persistant en finale. Le 2011 est bien corsé, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre. Beau 2010, de belle robe intense, avec ces arômes subtils de fruits surmûris et de cannelle, un vin vraiment très harmonieux, typé et très structuré, d’une belle complexité. Le 2009, bien corsé, sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante et souple à la fois.

   

LES SAVOUREUX CHATEAUX DES VIGNOBLES BRUNOT

Jean-Baptiste et Vincent Brunot
1, Jean-Melin
33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 55 09 99
Télécopie : 05 57 55 09 95
Email : vignobles.brunot@wanadoo.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
HAUT-BRION (PL) (b) (Hors Classe)
LA MISSION HAUT-BRION (PL)
HAUT-BAILLY (PL) (b)
GRAND BOS
GRANDMAISON (PL)
HAUT-LAGRANGE (PL)
(MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL))
RAHOUL
ROSE SARRON (b)
(SMITH-HAUT-LAFITTE (PL))
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
CARBONNIEUX (PL) (b)
BOUSCAUT (PL) (b)
LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)
BROWN (PL) (b)
CHANTEGRIVE (b)
SOLITUDE (PL) (b)
BRONDELLE (b)
DE MAUVES (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)
LE TUQUET (b)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PONTAC-MONPLAISIR (PL)*
HAUT-CALENS
LAFARGUE (PL)
ROUGEMONT
VIMONT (b)
(OLIVIER (PL) (b))
ROUILLAC (PL)*
EYRAN (PL)
SAINT-AGRÈVES
CHERET-PITRES
MAGENCE
CALLAC
ESPIOT
HAUT-MARAY
HAUT-PLANTADE (PL)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
D'ARRICAUD (b)
BLANCHERIE
(SEGUIN (PL))
Clos BELLEVUE
CAILLIVET
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT (b)
CASTRES
PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
CAILLOUX DE VALGUY
FOUGÈRES (b)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LA PERRUCADE)
REYS
BEL AIR (Grave de Vayres)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(HAUT-REYS)
GRAND ABORD*
SEUIL
SANSARIC

LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

> Nos coups de cœur de la semaine

Cru LAMOUROUX


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Ici, on est reçu avec la convivialité et le dynamisme de Monique et de son époux, fers de lance de l’appellation depuis des années. Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme ­Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, maîtrise des températures). Les vins sont élevés en cuves Inox pour les vins secs et en barriques de chêne pour les autres. “Vendange 2015 : nous avons commencé le 8 novembre il y avait un bel équilibre entre sucre et acidité, nous raconte Richard Ziemek. Les vins devraient être très réussis, ils sont encore à l’élevage. Nous vendons les 2006 et 2005. Nous sortons le 2007, belle longueur en bouche qui me fait penser au 2006, il y aura un peu plus de fruité pour les moelleux. Blanc sec 2013 : nous n’en faisons pas tous les ans, là c’était l’occasion nous avons produit moins de moelleux et une partie de la récolte est passé en blanc sec cela tombe bien car nos clients en réclament ! Belle couleur brillante, un vin sur le fruit car il y a beaucoup de Petit Manseng, arômes de fruits exotiques (fruit passion, kiwi) un blanc sec idéal pour accompagner des fruits de mer, iodé, une bonne fraîcheur associée à des arômes de fruits en font un vin gourmand.” En effet, leur Jurançon sec 2013, 80% de Gros Manseng et 20% de Petit Manseng, est tout en charme, avec de subtiles senteurs de fruits blancs, de bouche ronde et dense, avec une finale d’une bonne longueur, un vin fin.  Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2006, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant une année en vieux fûts de chêne, au nez complexe et puissant, équilibré, au bouquet de petits fruits confits et de pain brioché, tout autant parfumé en bouche, d’une grande persistance, de grande évolution. Le Jurançon Traditionnel 2007, avec ces notes de fumé spécifiques, très bien vinifié, associe la fraîcheur à l’élégance, de robe brillante et limpide, de bouche dense, très typé. Splendide Jurançon moelleux 2006 (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), de bouche concentrée et d’une belle vinosité mais tout en fraîcheur, ample et suave, qui sent le pain grillé, les fleurs fraîches et la pêche jaune, de garde. Le Jurançon cuvée Pierre-Yves 2005 (récolté le plus tardivement, fin décembre, début janvier), la cueillette manuelle se fait exclusivement sur des pieds de Petit Manseng en exposition Sud avec une concentration de sucres pouvant atteindre 340 g/l. Vinification : 100% Petit Manseng, la maturation est suivie d’un repos stabilisateur en cuves Inox d’environ 2 ans. Cette cuvée est finalisée par un élevage de deux ans en barriques de chêne neutre), avec ces nuances où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche savoureuse, avec cette finale au palais dominée par le citron et le miel, de grande évolution. Cette cuvée se savoure entre 10 et 12°C, en apéritif, sur des escalopes de foie gras et poires poêlées, du Bleu de Bresse, un savarin au rhum, un gâteau aux amandes et aux abricots.

Richard, Monique et Pierre-Yves Ziemek-Chigé
La Chapelle-de-Rousse
64110 Jurançon
Téléphone :05 59 21 74 41
Télécopie :05 59 21 74 41
Email : chige.jean@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/crulamouroux
Site personnel : www.crulamouroux.com

Pierre GOBILLARD


Les générations se succèdent, s'immiscent, apportent leurs touches personnelles, innovent, toutes unies dans la pérennité du savoir-faire familial. Grâce à cet esprit ô combien marqué mais également à l'alliance de la tradition et de la modernité, l'exploitation connaît une évolution constante. Une infrastructure spacieuse offre des volumes de stockage permettant le vieillissement des vins et les procédés technologiques performants contribuent à la garantie de qualité des Champagnes et font de la maison Pierre Gobillard sa renommée. Ici, l’accueil de la clientèle est également un moment privilégié au cours duquel un membre de la famille met à l'honneur sa connaissance au profit de l'hôte. Leur fils, Pierre-Alexis, les a rejoints afin de suivre et perdurer ce savoir-faire familial. Très beau Champagne cuvée Florence 2009, premier Champagne millésimé de la Maison, qui vient récompenser le savoir-faire d’Hervé Gobillard, son élaborateur, lequel a su marier la finesse du Chardonnay et la puissance du Pinot noir pour rendre un élégant hommage à son épouse. Trois années de vieillissement sur lattes des flacons avant dégorgement, avec autolyse des levures de la prise de mousse, donnent ce vin suave, tout en harmonie et en fruité, avec cette finale subtilement acidulée, complexe, qui allie fraîcheur et charpente.  Le brut Authentique, assemblage harmonieux de Pinot noir et meunier et de Chardonnay, complexe au nez comme en bouche, de jolie robe dorée, tout en structure et parfums en finale, est ample, aux notes d’agrumes et de verveine. Le Champagne Cuvée Prestige Premier Cru, dont le cépage Chardonnay majoritaire lui apporte sa distinction et le Pinot noir son fruité, est de robe dorée, d'une grande finesse, au nez de fleurs, très harmonieux, à privilégier à l'apéritif. Joli Premier Cru brut rosé, charmeur, au nez concentré où dominent la myrtille, la fraise et la rose, particulièrement savoureux. Le Champagne brut Blanc de blancs est une cuvée fine, charmeuse et intense, au nez subtil où domine le miel, avec, au palais, des connotations de pêche blanche. Excellent brut Réserve Premier Cru, de belle robe or pâle, limpide et douce, un superbe Champagne de belle vinosité mais avec cette nervosité caractéristique, harmonieux, fin et riche.

Hervé et Florence Gobillard
341, Rue des Côtes-de-l’Héry
51160 Hautvillers
Téléphone :03 26 59 45 66 et 06 07 89 19 45
Télécopie :09 70 63 18 31
Email : info@champagne-gobillard-pierre.com
Site personnel : www.champagne-gobillard-pierre.com

GELAS


Si l’on retrouve des traces de la famille à partir de 1246, et dans celle du Mousquetaire du Roi D’Artagnan (né Charles de Batz), c’est surtout vers la moitié du XIXe siècle que la famille Gélas lie son destin avec celui de l’Armagnac. Guillaume Gélas, tonnelier de son état, cède en 1865 son affaire à son fils Baptiste. Après la seconde guerre mondiale, Pierre Gélas révolutionne son époque en présentant en exclusivité des Armagnacs issus des terroirs du Bas Armagnac et de la Ténarèze à leur degré naturel de vieillissement et sans réduction. Cette sélection unique de propriétaires lui confère une notoriété sur les plus grandes tables françaises et étrangères. Aujourd’hui, son fils Philippe, représentant la quatrième génération de la famille Gélas, dirige la société depuis fin 2001. “En terme de création, nous dit Philippe Gélas, je travaille principalement sur les doubles finitions (vieillissement en fûts d’Armagnac puis en fût ayant servi à l’élaboration de vins moelleux ou de vins mutés). En 2015, nous avons présenté é nouveaux Single Casks : le Single Cask 6 ans fût finisseur Marsala Pellegrino 0L70, 48.4%, puis le Single Cask 8 ans fût finisseur Château Coutet 1er cru classé de Sauternes 0L70, 46.8%. Puis j’ai réalisé une nouvelle approche de sélection de chêne des Vosges avec un 100% Ugni Blanc, le Single Cask 3 ans fût des Vosges 0L70, 53.8%, que je présente à 3 ans de vieillissement : c’est une explosion aromatique! Pour 2016, j’ai décidé de mettre en avant une approche régionale réalisée avec un ami producteur de Gaillac sur des vins moelleux (surmaturité ) et vieilli en fût : Single Cask 8/10 ans Château Palvié ; Egalement pour la fin d’année 2016 nous aurons un Single Cask très original du cépage amigne qualité “MITIS” de la cave JR Germanier en Valais à Vétroz (Suisse).” Il y a aussi ce Bas Armagnac 8 ans Single Cask Château Coutet 1er Cru de Sauternes est particulièrement marqué par des notes de prunau et de grillé, de bouche à la fois ronde et vive, d’une bien jolie persistance. Excellent Bas Armagnac 12 ans Single Cask Emilio Lustau Oloroso, à dominante des Baco et Ugni blanc, qui fleure la vanille avec une touche de café, et dégage aux papilles des connotations de fruits macéra, de noix et d’épices douces, très séduisant. Le Bas Armagnac 6 ans Édition Limitée, Double Matured, Marsala Pellegrino, alliant richesse et distinction en bouche, à de fruits secs et de petits fruits compotés, de bouche vivace. Il y a aussi le Bas Armagnac 12 ans, Double Matured, Lustau-Oloroso, tout en onctuosité, avec des notes complexes où se retrouvent le pruneau confit, le bois, le cacao et la figue, de bouche riche.

Philippe Gélas
46 - 48, avenue Edmond Bergès
32190 Vic-Ferenzac
Téléphone :05 62 06 30 11
Télécopie : 05 62 06 58 95
Email : contact@gelas.fr
Site personnel : www.gelas.fr

CRU LAMOUROUX


Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2005, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant 1 année en vieux fûts de chêne, un vin superbe, aux notes de rose et de petits fruits confits, un vin d’un très bel équilibre, riche et fin à la fois, savoureux, dense et bien velouté, dominé en bouche par des nuances de brioche, de grande évolution. On se fait tout autant plaisir avec ce Jurançon moelleux 2006, (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), un vin suave, très parfumé, de bouche flatteuse et persistante, tout en bouquet, mêlant puissance et distinction vraiment remarquable. Superbe Jurançon cuvée Nathalie 2004, pur Petit Manseng, à la bouche fondue, un vin ample, aux notes discrètes de citron et de fleurs blanches, tout en bouche, tout en finesse, de jolie robe dorée, dominé par des effluves de petits fruits confits et de noisette en finale, de garde. Le 2003, d’une belle persistance et complexité aromatique au palais, subtil au nez comme en bouche, est un vin de jolie robe brillante, très séduisant avec ces nuances d’acacia, de fruits confits et de fleurs blanches. Le Jurançon Tradition sec est une réussite, de jolie teinte soutenue, très frais, avec des notes de fruits blancs et d’amande, à ouvrir sur une langouste grillée.

Famille Ziemek-Chigé
La Chapelle-de-Rousse
64110 Jurançon
Téléphone :05 59 21 74 41
Télécopie :05 59 21 74 41
Email : crulamouroux@vinsdusiecle.com
Site : crulamouroux
Site personnel : www.crulamouroux.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de La MÉCHINIÈRE


Installée en 1997, cette vigneronne passionnée s'oriente dès 1999 vers une culture respectueuse de l'environnement, et depuis 2013 le Domaine est en conversion Agriculture Biologique. De la vigne au vin, tout est donc mis en œuvre pour préserver la richesse et la typicité du terroir.
Joli Touraine rouge Côt 2012, de bouche dense, aux tanins bien fondus, où s’entremêlent des notes de fruits mûrs et de réglisse, bien classique de ce millésime. Le Touraine rouge Gamay 2014, qui a ce nez complexe où dominent les groseilles et l’humus, mêle rondeur et finesse, un vin charnu, aux tanins mûrs.
Goûtez le Méthode Traditionnelle brut blanche Fines Bulles, de bouche riche et bien structurée, d’une jolie finesse, à la mousse crémeuse et distinguée, vraiment très agréable. Le Touraine blanc Sauvignon 2014 dégage de subtils arômes d’amande et d’agrumes, tout en harmonie.

Valérie Forgues
22, route de Saint-Aignan
41110 Mareuil-sur-Cher
Tél. : 02 54 75 15 80
Fax : 09 57 59 15 81
Email : domaine_mechiniere@yahoo.fr
www.domaine-mechiniere.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

MAS des QUERNES


Après plusieurs années de recherches, Jean, oenologue, et Peter, négociant en vins, sont tombés sous le charme de ce paysage minéral, le vignoble était en bon état, il fallait le convertir en bio, ce qui a été facilité par son ancrage géographique. Ils ont créé une gamme de terroirs : Mas de Quernes qui respecte l'origine précise des vins (le côté pierre) et une gamme de négoce : Gens et Pierres qui permet d'introduire dans les assemblages des vins d'autres vignerons (le côté gens).
Cela donne ce Languedoc rouge Mas des Quernes Les Ruches 2011 (Grenache, Carignan, Mourvèdre), de couleur intense, au nez persistant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de musc, aux tanins riches et bien fondus, parfait sur un magret. L'IGP Hérault rouge Mas des Quernes Le Blaireau 2011, vieux Carignan, est bien coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé.

Peter Riegel et Jean Natoli
425, avenue Saint Sauveur du Pin
34980 Saint-Clément-de-Rivière
Tél. : 04 67 84 84 90
Fax : 04 67 84 85 02
Email : jean.natoli@oenoconseil.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine Alain VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques.
“En 1934, raconte Alain Vignot, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que le vin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vin rouge abandonnée à la suite du phylloxéra, est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. En 2006, mon fils Julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de patience et de travail, nous possédons un vignoble de 12 ha. Au fil des générations, la famille Vignot a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinification selon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois…”
Vous allez apprécier ce Bourgogne Côte Saint-Jacques cuvée Les Ronces rouge 2012, élevé en fûts de chêne 12 mois, où s’associent rondeur et distinction, est finement épicé, à la fois fin et charpenté, d’une belle finale (8 e environ). Le Bourgogne La Colinière rouge 2014, avec ses notes de fraise des bois et de cassis, est tout en complexité aromatique, aux tanins ronds. 
Le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc 2013, typé Chardonnay, aux nuances d'agrumes et de narcisse, d’une jolie longueur, sur des notes de pêches de vigne, est un vin bien élevé, bien séduisant comme le Bourgogne Chardonnay 2013, harmonieux, aux notes de fruits frais (abricot) et de chèvrefeuille.
Goûtez encore le Bourgogne Côte Saint-Jacques gris 2014, Pinot Gris, élevé en cuves, où une petite macération pelliculaire lui confère cette teinte “œil de perdrix”, est finement bouqueté, rond et charmeur, avec cette bouche persistante où s’entremêlent les notes fruitées et florales. Le Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2013, équilibré, parfumé (cassis, humus, réglisse), de bouche fondue, est à prévoir sur un navarin aux pommes de terre ou un Brie de Meaux.


> Les précédentes éditions

Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013

 



Château BELLES-GRAVES


Château ROUGEMONT


Château TROTTE VIEILLE


Château BOSSUET


THÉVENET-DELOUVIN


Château MIRE-L'ÉTANG


BARON-FUENTÉ


Château REDORTIER


Château VIEUX RIVALLON


Domaine PERALDI


Vignobles Pierre REINHART


Domaine du GRANIT DORÉ


Mas de DAUMAS-GASSAC


Château GAUTOUL


Clos LABARDE


BAUMANN-ZIRGEL


Domaine GUIZARD


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


LES VINS GEORGES DUBOEUF


Domaine Benoît BADOZ



DOMAINE DE L'AMAUVE


CHATEAU MONT-REDON


DOMAINE ALAIN VIGNOT


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE COMTE PERALDI


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE DE BELLEVUE


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE ALARY


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


CEDRIC CHIGNARD


CHÂTEAU FILLON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales