Guide Des Vins

Edition du 08/03/2016
 

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Référence

Domaine PRIEUR-BRUNET

En digne représentante de la 7e génération, Dominique Uny-Prieur, secondée aujourd’hui par son fils Guillaume (8e génération), poursuit une politique qualitative familiale exemplaire, qui met en avant une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins.


Le 11 Ventôse de l’An 12 (11 mars 1804), les frères Jean et Claude Prieur acquièrent le Domaine du Château Perruchot à Santenay. Seul Jean Prieur eut une descendance et depuis près de deux siècles, cet héritage a été transmis de génération en génération comme en témoigne l’arbre généalogique qui remonte au XVIIe siècle. C’est ainsi que se sont succédés Jean Prieur et son frère Claude, Claude Prieur Ponnelle, Jean-Baptiste Prieur Blondeau, Jules Prieur Saladin, Georges Prieur Collin. En 1955, grâce à l’union de Guy Prieur et d’Élisabeth Brunet, native de Meursault, le Domaine prend un nouveau départ et devient le Domaine Prieur-Brunet en raison de l’apport d’un important vignoble familial sur Meursault. De cette union naquirent deux filles, Dominique et Chantal. Dominique, après un bac commercial, a passé avec son époux à la faculté d’œnologie de Dijon, son diplôme en 1978. Parlant couramment anglais et allemand, c’est avec plaisir qu’elle aime recevoir les nombreux clients au caveau. Aujourd’hui, à la suite du décès de Claude en 2003, son fils Guillaume (8e génération) est à ses côtés, après avoir brillamment obtenu le diplôme de l’Académie Commerciale Internationale et poursuivi ses études à l’École Supérieure de Commerce de Dijon. Ce vaste Domaine de 20 ha sur la Côte de Beaune est largement ancré à Santenay-le-Haut, dans cette jolie maison coiffée de tuiles vernissées. Un site à Meursault, “le Moulin Juda”, facilite les déplacements des engins de culture. La maison possède une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins. Les sols et les vignes ont toujours été travaillés dans un esprit d’une viticulture “raisonnée”. Le Domaine produit à parts égales des vins rouges et blancs. Leurs fleurons sont le Santenay Maladière 1er Cru rouge (5 ha) et le Meursault Charmes 1er Cru blanc (1,20 ha). “La récolte 2014 s’est effectuée par un beau temps chaud, précise Guillaume Uny-Prieur.  Nous n’avons pas attendu, les maturités étaient là, donc, nous avons décidé de récolter et de rentrer ainsi des raisins bien sains. Toute la vendange est amenée en camions donc aucun risque d’oxydation et, comme maintenant, nous sommes équipés d’un groupe de froid, en blancs comme en rouges, les grosses chaleurs n’ont pas eu d’incidence. C’était la première année que nous utilisions notre nouveau matériel de tri et nous n’entrions, en cuves, que des billes de raisins vraiment magnifiques. Avec ce matériel de froid, nous maîtrisons parfaitement les fermentations en suivant bien les températures. Nous avons extrait de cette belle matière première ce que l’on souhaitait : couleur, fruit et matière. Nous avons produit des vins souples, d’une acidité normale, au léger boisé, assez concentrés, d’une belle couleur, des vins vraiment “sur le fruit”. Ce millésime 2014, qualitativement, je le positionne entre le 2012 et le 2010, ce qui laisse augurer de très jolis vins. Depuis quelques années nous avons beaucoup investi dans un outil de travail très performant, l’équipement du chai est maintenant achevé. Nous portons nos efforts sur le vignoble qui a un peu souffert ces dernières années après les épisodes de grêle, nous taillons avec une attention particulière car nous observons des bois en souffrance, notre objectif est donc de bichonner nos vignes. Les 2013 sont dans la lignée des derniers millésimes. Il faut se rappeler les épisodes climatiques, et, heureusement, le temps s’est bien amélioré à partir du 10 août et même très nettement ensuite, du 20 août jusqu’aux vendanges. Les Blancs 2012 ont un peu moins de gras mais beaucoup de fraîcheur, ce sont des vins équilibrés, avec une acidité présente, ils se garderont bien. Nos investissements pour moderniser l’outil de travail nous ont été très utiles. Grâce à cela, aucun goût de grêle, les baies abîmées par celle-ci ont été automatiquement éliminées au tri. Les vins bénéficient d’un élevage en fûts durant 12 à 15 mois (dont 1/3 de fûts neufs) en fonction des appellations et des acidités. Nous avons fait des bâtonnages doux pour préserver la belle fraîcheur qui caractérise ce millésime, une vraie réussite. Ces 2012 sont d’une belle fraîcheur soutenue par une bonne acidité toutefois pas trop marquée. Pour les Rouges 2012, nous avons extrait au maximum, les baies étaient très saines. Les rouges 2012 commencent tout juste à s’ouvrir. Le 2012 se gardera bien en cave, alors que je conseille de déguster les blancs 2011 dans les cinq prochaines années, ils sont délicieux. Les Rouges 2011 présentent une belle matière, de beaux tanins bien lisses, des vins qui vont s’ouvrir progressivement. Blancs 2011 : de plus en plus gras, c’était déjà un millésime riche au départ et, avec l’élevage, on gagne de plus en plus de gras aujourd’hui. Chaque millésime à son style.”

   

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Dominique et Guillaume Uny-Prieur
Rue de Narosse - BP 9
21590 Santenay
Téléphone : 03 80 20 60 56
Télécopie : 03 80 20 64 31
Email : uny-prieur@prieur-santenay.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA CROIX
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BEAUREGARD



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLES-GRAVES (LP)
BOURSEAU (LP)
CANON-CHAIGNEAU (LP)
MOINES (LP)
VOSELLE (LP)
CHEVROL-BEL AIR (LP)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE*
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (LP)
PLINCE
ROQUEBRUNE (LP)
VALOIS



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
(MOULINET)
DE SALES
ARNAUDS (LP)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Au sommet. Cette propriétaire charmante dirige son petit domaine (10 ha) sur sol argilo-calcaire, créé par des dépôts santoniens d’origine marine, qui convient parfaitement aux cépages Cinsault, Grenache, Clairette et Mourvèdre. Aucun désherbage chimique. Pendant les périodes de grande sécheresse, ce sol conserve grâce à l'argile, l'humidité qui n’existe plus ailleurs et qui le sauve. “Pour le millésime 2013, nous explique Claude-Marie Férec-Jouve, ce vin n'a pas encore été approuvé mais, il sera d'ores et déjà fameux, comme le 2011 en rouge. Les blancs et rosés sont en rupture de stock. 2014 : les rosés sont excellents, la récolte a été abondante, il y aura davantage de rouges. En vente en 2015 : les rosés et blancs 2014, les rouges 2012 et 2013. Il reste quelques 2010 et 2011. Des investissements sont prévus : replantation d' 1 hectare et travaux d'embellissement du domaine.” Superbe Bandol rouge Cuvée Spéciale 2010, issu d'une vendange non égrappée (95% Mourvèdre et 5% Grenache), foulée souplement, avant d'être mis en cuves de fermentation 4 à 7 semaines, sous contrôle de température, puis élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois, un vin au nez complexe de fruits mûrs avec des notes de fumé, un vin puissant et charpenté, avec des tanins fermes et savoureux à la fois, qui emplit bien les papilles. Le Bandol rouge 2011, de robe pourpre soutenu, aux notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits noirs surmûris, de bouche structurée, d’une belle harmonie, est un très beau vin, ample, charpenté, de garde. Remarquable Bandol rosé 2013, 65% Mourvèdre, 20% Grenache et 15% Cinsault, très parfumé, sec et gras à la fois, savoureux au palais, un vin délicat, avec beaucoup de charme, avec ces notes de rose et de mûre, frais, épicé comme il le faut, de robe légère. Beau Bandol blanc 2013, 80% Clairette et 20% Ugni blanc, avec des senteurs d’agrumes, qui mêle charpente et nervosité à la fois, un joli vin mêlant aussi, saveur et distinction, où l’on retrouve en bouche des nuances de citron et d’abricot sec avec des nuances poivrées.

Scea Férec-Jouve
2 115, route de L'Argile
83740 La Cadière-d'Azur
Téléphone :04 94 90 13 37 et 04 94 98 72 59
Télécopie :04 94 90 11 18
Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
Site : www.vinsdusiecle.com/lafranveyrolles

PHILIPPONNAT


Charles Philipponnat est l’héritier d’une longue tradition vinicole. La Maison a rejoint en 1997 le groupe Boizel Chanoine Champagne, géré par les familles fondatrices avec des capitaux essentiellement familiaux et champenois. Elle a l’avantage de posséder 17 hectares de vignes situés dans les crus d’Aÿ, Mareuil, Mutigny et Avenay. D’excellents terroirs dont deux exceptionnels, Le Léon, à Aÿ et le Clos des Goisses, à Mareuil. Tous deux se caractérisent par une forte pente exposée plein sud, gage de grande maturité. Dans le Clos des Goisses la pente atteint 45% de dénivelé et le microclimat peu venté est protégé par le sommet du Gruget et les murs du Clos, ce qui en fait le terroir le plus chaud, produisant les vins d’une grande intensité. "Depuis une bonne quinzaine d’années, nous avons fait beaucoup d’efforts pour préciser le style de notre Maison de Champagne, nous raconte Charles Philipponnat. Nous avons amélioré la qualité des assemblages, entièrement rénové l’outil de vinification, accentué la présence du Pinot noir dans nos assemblages afin que la personnalité de nos Champagnes, leur caractère, s’expriment au mieux. Bref, nous avons porté notre attention sur beaucoup de détails, que ce soit à la viticulture, à la vinification et avons réalisé ainsi de grands progrès que les clients et consommateurs reconnaissent déjà. Suite à cette grande détermination, il nous a semblé logique que la nouvelle présentation de la bouteille reflète l’amélioration de la qualité de nos vins. Notre nouvel habillage a reçu un excellent accueil, nous avons même reçu des félicitations spontanées de nos clients. Nous avons des changements de millésimes habituels comme le Blanc de blancs, sortons le Grand Blanc 2007, un champagne plus structuré, plus sérieux que le 2006. Notre Blanc de noirs 2008 est un superbe millésime en Champagne, un vin très réussi mûr, intense, d’une belle acidité, douce fermeté, d’une belle brillance. Millésime 2006 pour notre Cuvée 1522, c’est un millésime plus tendre, assez agréable, parfumé, qui se différencie du 2005 qui lui était plus intense, légèrement giboyeux. Dans le premier semestre, nous allons continuer de commercialiser le 2005 pour le Clos des Goisses, pour la fin d’année ce sera le 2006. C’est un champagne d’exception. Nous commercialisons aussi nos cuvées parcellaires 2006 là aussi au compte-goutte car il y en a très peu, ces cuvées sont issues de terroirs Grand Cru d’Aÿ, de Mareuil-sur-Aÿ, les Cintres. Ce concept de parcellaire est dans le prolongement de ce que l’on fait avec Clos des Goisses à savoir, montrer l’excellence de nos terroirs. Nous faisons des vins d’assemblages mais il n’y a pas de grands champagnes sans grands vins d’assemblage issus de grands terroirs. On veut donc démontrer avec cette petite cuvée (les volumes resteront très faibles) que nos éléments d’assemblage sont de grande qualité avec une personnalité propre. Notre concept est de prélever une partie de nos assemblages, de l’isoler pour mettre en valeur sa qualité intrinsèque. Ces trois cuvées parcellaires ne seront pas systématiquement élaborées chaque année cela dépendra du millésime.Nous millésimons souvent nos Champagnes, nous avons pris l’option d’en faire moins en volume mais d’exploiter tout le potentiel. Avec le parcellaire, nous sommes plus dans une démarche d’exception. Nous sommes très satisfaits car sur le marché français, notre premier marché, nous venons de faire la meilleure année commercialement parlant de tous les temps, cela mérite d’être souligné et nous en sommes très fiers. C’est une reconnaissance des consommateurs qui nous font confiance.” Superbe Champagne Clos des Goisses 2005, d’une grande distinction, mature, au bouquet puissant où dominent le chèvrefeuille et la pomme, d’une grande richesse au palais, de charpente très équilibrée, un Champagne racé, marqué par son territoire, tout en bouche, d’une très belle expression, alliant élégance et vinosité, très distingué.  Le Clos des Goisses Rosé 2005 est splendide, avec ces connotations subtiles où s’entremêlent les fruits mûrs et les épices, de bouche intense et raffinée à la fois, à déboucher sur des mets épicés comme sur les crustacés. “C’est sans doute l’un des plus beaux millésimes du Clos des Goisses produits jusqu’à présent, poursuit Charles Philipponnat. D’une rigueur magnifique, une très belle réussite que nous commercialiserons au compte-goutte car il y en a très peu, nous allons devoir le contingenter. pour favoriser nos clients fidèles.” Le Grand Blanc 2006, au nez concentré où dominent le genêt, la pomme et les petits fruits secs, d’une grande subtilité, mêle charpente et finesse, souple, légèrement miellé. La Royale Réserve non dosé, très subtile et riche au nez, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de reinette, est une cuvée élégante et très bouquetée, avec cette fraîcheur caractéristique. La Royale Réserve rosé, de bouche fruitée_definition.html"class="lexique" target="_blank">fruitée, légère et ronde à la fois, au nez de petits fruits mûrs, est un Champagne subtil, tout en arômes, tout en distinction.  Superbe Champagne cuvée 1522 rosé 2006, de belle teinte soutenue, il dévoile une palette d’arômes, marquée par la rose et la framboise, un vin de bouche harmonieuse et très fruité, une référence dans la région comme le blanc 2005, avec ce nez complexe où la mûre s’associe à la fraise, une bouche intense et raffinée à la fois, à déboucher sur des mets épicés. Il y a aussi le Champagne Extra-brut cuvée 1522, qui dégage une mousse fine et légère, à dominante de fleurs blanches et d’amande, très harmonieux, très fin. Le Royale Réserve brut révèle, quant à lui, des nuances de fleurs blanches et de miel, un Champagne d’une belle couleur or, avec des nuances en bouche de fruits mûrs, des notes de tilleul et de miel, finement bouqueté. Faites-vous aussi plaisir avec le Blanc de noirs 2008, où la puissance se mêle à l’élégance, la complexité à une intensité d’arômes dominés par les fruits confits et le fumé, avec une finale longue et délicieuse, un grand Champagne, vraiment remarquable.

Charles Philipponnat
13, rue du Pont
51160 Mareuil-sur-Aÿ
Téléphone :03 26 56 93 00
Télécopie :03 26 56 93 18
Email : info@philipponnat.com
Site personnel : www.champagnephilipponnat.com

Domaine du LOOU


Longtemps propriété du clergé de l’Abbaye de Saint-Victor à Marseille, le Domaine du Loou, labour en provençal, appartient à la famille Di Placido depuis 1956. À partir du millésime 2010, tous les vins sont en culture biologique. Beau Coteaux-Varois-en-Provence rouge cuvée Clémence 2011, de belle charpente, aux connotations de petits fruits mûrs (cassis, cerise noire...), de bouche structurée, d’une belle harmonie, bien équilibré et généreux, idéal sur les gibiers. Le Coteaux-Varois-en-Provence cuvée Esprit de Blanc 2013 (80% Rolle et 20% Sémillon), développe un nez complexe et puissant (acacia, fougère, pomme), classique, finement épicé en finale comme il se doit, tendre et corsé à la fois, avec ces nuances complexes au palais. Le Coteaux-Varois-en-Provence rosé cuvée Rosé de Printemps 2013, qui dégage de subtils arômes de rose et de prune, tout en harmonie, est d’une jolie finale. S’il en reste, le rouge cuvée Vieilles Vignes 2009, 35 hl/ha, sol argilo-calcaire, exposition sud-sud-est pour le Mourvèdre (vignes de 50 ans), sol graveleux pour le Grenache (vignes de 30 ans), coloré et charpenté, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des accents de fumé, est un vin riche, de très bonne évolution.

Scea Di Placido
Chemin du Loou
83136 La Roquebrussanne
Téléphone :04 94 86 94 97
Télécopie :04 94 86 80 11
Email : domaine-du-loou@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaineduloou.com/

CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


Une exploitation familiale de 9 ha de vignes, où l’on vinifie les cuvées sans fermentation malolactique. Cette maison vous propose ce superbe Champagne Grand Cru Millésimé 2000, tout en bouche, riche et complexe, puissant et persistant, très fruité au nez comme en bouche, avec des notes confites, fort bien dosé, parfait sur une volaille rôtie. Le Millésimé Grand Cru 2004, riche au nez, est d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, une belle cuvée, dense et distinguée à la fois, tout en fraîcheur et persistance en finale. Le brut Grand Cru Bouzy rosé, 100% Pinot noir, obtenu par macération courte, a récolté pas moins de 4 médailles en 2010 : d’Or au concours Général Agricole à Paris et au Challenge International du vin, d’Argent au concours des Vignerons Indépendants et de Bronze à l’International Wine Challenge. Le vin est en effet remarquable, de robe soutenue, classique avec ce nez de framboise mûre, très savoureux. La cuvée Réserve Grand Cru, médaille d’Argent au concours de vignerons Indépendants 2010, est dense et distinguée à la fois, mêlant rondeur et nervosité, au nez de noisette et de pomme, un Champagne harmonieux. Le brut cuvée Réservée Grand Cru est un Champagne à la fois vineux et très fin, corsé et très fruité, aux notes caractéristiques de petits fruits mûrs et de pain grillé, d’une jolie ampleur en bouche. Beau Bouzy rouge 2002, de belle teinte rubis intense, au nez marqué par des arômes de mûre confite, complet et riche en bouche.

Didier et Thierry Vesselle
2, rue Yvonnet
51150 Bouzy
Téléphone :03 26 57 00 81
Télécopie :03 26 57 83 08
Email : champagne.vesselle@vinsdusiecle.com
Site : champagne.vesselle
Site personnel : www.champagnevesselle.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de FAUGEROUX


Le domaine de Faugeroux est une grande histoire familiale. Outre la terre, ce sont la passion de la vigne et le respect de la tradition viticole qui se transmettent de génération en génération. Bruno Richard, le propriétaire du domaine a souhaité retrouver ses racines médocaines et les techniques d'antan pour donner à son vin une identité toute particulière. Le Domaine de Faugeroux est situé au nord-est de la pointe du Médoc. Planté sur les sols graveleux et argilo calcaires, les vignes ont plus de 30 ans d'âge et font l'objet de plus grande attention tout au long de l'année.
Cela donne ce Médoc 2011, tout en bouche, aux tanins souples mais riches, est dense, d'une belle longueur, très réussi, au nez mariant élégamment les fruits mûrs et les épices. Le 2010 est de bouche riche, tout en arômes, corsé et parfumé, charnu et souple à la fois, aux tanins puissants mais soyeux. Pas besoin d'hésiter non plus cette année.
Bruno Richard
14, Bis Route d’Escurac
33340 Civrac-en-Médoc
Tél. : 06 03 74 05 02 et 05 56 41 55 79
Email : brunorichard33@orange.fr
www.domainedefaugeroux.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château BRANE-CANTENAC


On m’a adressé ce Margaux 2012, de belle robe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, charnu, riche et généreux.
Henri Lurton

33460 Cantenac
Tél. : 05 57 88 83 33
Fax : 05 57 88 72 51
Email : contact@brane-cantenac.com
www.brane-cantenac.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château PÉROUDIER


Une propriété de 50 ha dans la famille depuis plusieurs siècles.

Incontestablement au sommet avec ce superbe Monbazillac cuvée Louise Élisa 2011, une cuvée en mémoire de la Grand-Mère fondatrice du domaine qui n'est élaborée que dans les grandes années, d’une très grande intensité au nez comme en bouche, ample et très onctueux, d’une grande complexité au palais (brioche, abricot confit), tout en longueur, de garde comme en atteste ce 2006, typé, ample et fruité, aux connotations subtiles de miel et de rose, de bouche profonde, très fin, mêle ampleur et distinction. Le Bergerac sec cuvée Louise Élisa, 100% Sauvignon gris, fermenté et élevé en barriques, de jolie robe, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’amande, avec cette nervosité équilibrée caractéristique, vif et fin, est un vin où la structure s’allie à l’élégance.

Le Bergerac cuvée Louise Élisa rouge 2011, une cuvée élevée 12 mois en fûts de chêne, dense, aux tanins mûrs, à la fois riche et souple, très équilibrée, un vin de bouche intense avec des notes de sous-bois et de cerise mûre. Le Bergerac rouge cuvée Péroudier 2012, typé, de couleur intense, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, dense, avec des tanins mûrs, tout en bouche. Goûtez le Bergerac rouge 2012, avec des tanins bien arrondis, tout en bouche, une nouvelle fois très réussi. 

Joli Bergerac blanc sec Fût de Chêne 2012, de belle teinte, au nez subtil de lis, franc et gourmand, rond et parfumé au palais. de bouche fine comme ce Côtes-de-Bergerac blanc moelleux 2011, première année de mise en bouteille d'un moelleux au Château Péroudier, où fruité et vivacité sont de mise, un vin tout en charme. Remarquable rapport qualité-prix-typicité. 

Famille Loisy

> Les précédentes éditions

Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013

 



MÉDOT


Domaine ALARY


Domaine de La GAUTERIE


ROEDERER


Clos TRIMOULET


DRAPPIER


Domaine Pierre MAREY et Fils


Domaine Jacques CARILLON


Domaine Michel PRUNIER et Fille


Château TRIANS


Château HAUT-MACÔ


Frédéric ESMONIN


Domaine SERGUIER


A.MARGAINE


Domaine Roger LUQUET


Château d'EMERINGES


POL ROGER


Domaine CHARBONNIER


Pierre BOURÉE Fils


Domaine PRIEUR-BRUNET


BAUMANN-ZIRGEL


BRIXON-COQUILLARD


Château BOSSUET


Domaine de L'AMAUVE


Domaine de L'HERBE SAINTE


Domaine de la PETITE CHAPELLE



CHATEAU TOULOUZE


CHATEAU DU MASSON


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


DOMAINE VINCENT BACHELET


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE DE LAUBERTRIE


DOMAINE CRET DES GARANCHES



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales