Guide Des Vins

Edition du 12/07/2016
 

MONTROSE AU SOMMET

Excellence

Château MONTROSE

Au sommet.


Nous avons aussi étudié le phénomène de première grappe, celle qui est au plus près du pied de vigne, et, pour la deuxième grappe, la plus éloignée, nous avons déterminé que le niveau de maturité était plus précoce sur les premières grappes que sur les secondes, nous récoltons ainsi en deux temps pour attendre la maturité optimale de chaque grappe. Toujours dans cette optique de précision et d’augmentation de la qualité, nous vinifions séparément, travaillons les vins de presse en réduisant volontairement les durées de cuvaison et rajoutons les meilleures presses. Tous ces efforts ont pour vocation de permettre à nos vins ayant une structure déjà très précise de gagner en élégance et en complexité, et de permettre à notre grand terroir de s’exprimer au mieux. Cela se remarque notamment dans le 2014, un vin d’une grande pureté. Le 2015 est un millésime qui donne des vins puissants, très élégants, avec beaucoup de fruit, de finesse, aux tanins très aboutis, la qualité sera supérieure au 2014, il se rapprochera, à mon avis, de la qualité du 2010. Toute notre équipe, que ce soit dans les vignes ou les chais, a fait un énorme travail de précision qui donne des résultats tangibles, et c’est très encourageant. Nous avons équipé notre cuvier de cuves de plus petite capacité afin que notre maîtrise de l’ultra-parcellaire soit perceptible. Nous sommes passés de 20 lots de vins finis à 50, ce qui nous permet d’avoir une palette importante pour les assemblages de nos différents vins, un peu comme la palette d’un peintre…” Dégusté sur place, ce Saint-Estèphe 2014 (fin des vendanges 30 Octobre, grande sélection des parcelles), développe un nez puissant où s’entremêlent le poivre et les fruits noirs, une matière dense, intense, savoureuse, un grand vin, très prometteur. Le 2013, aux tanins serrés mais soyeux, un vin classique, ample, solide, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles.  Le 2012, souple mais intense, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, harmonieux aux papilles, est un vin d’excellente évolution et long en bouche. Le 2011, d’une grande typicité, puissant, savoureux et très parfumé (fruits rouges surmûris, cannelle, cuir), est riche en couleur, aux tanins amples et fins, gras, corsé, tout en bouche, de belle garde. Le 2010 est l’un des plus jolis vins de la région, très puissant, où couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associées dans ce superbe millésime, de robe profonde, aux tanins très fermes et savoureux à la fois, un vin racé où s’entremêlent les nuances de violette, de groseille, de cacao, de garde.  Formidable 2005, qui se caractérise par une charpente solide et des nuances de fruits cuits, de base tannique importante et très équilibrée, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la mûre et les sous-bois, à savourer sur des rognons et ris de veau aux champignons ou un chapon rôti aux pommes farcies au lard. On poursuit avec le second vin, La Dame de Montrose 2014, ample, riche, structuré et puissamment parfumé (fraise des bois, épices) au nez comme au palais, un vin corsé et tout en bouche. Excellent 2012, solide, complexe, intense, avec des arômes de fruits confits et d’épices, de bouche onctueuse, aux tanins veloutés et présents. Le 2011 associe structure et charnu, avec des notes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux et souples, tandis que le 2010, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe où dominent la griotte et la cannelle, associe rondeur et structure. Très joli 2008, classique du millésime, où se mêlent fraîcheur et intensité, très aromatique.

   

MONTROSE AU SOMMET

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 12
Télécopie : 05 56 59 71 86
Email : chateau@chateau-montrose.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA CROIX
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BEAUREGARD



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLES-GRAVES (LP)
BOURSEAU (LP)
CANON-CHAIGNEAU (LP)
PETITE CROIX
MOINES (LP)
VOSELLE (LP)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE*
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (LP)
PLINCE
ROQUEBRUNE (LP)
VALOIS
ARNAUDS (LP)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)
DE SALES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château PRADEAUX


Le château est entré dans la famille Portalis en 1752, et compte 25 ha dont 20 plantés en vigne. Depuis 1983, c’est Cyrille Portalis qui a pris la relève de sa tante Arlette, et qui assure la vinification et la culture. Etienne Portalis nous présente cette année son rouge 2011, “un grand millésime, plus fin, comparable au millésime 1983. Il est très frais, facile à boire, floral, sur la violette, d’une belle couleur lumineuse, rubis soutenu. Le rosé 2015 est un beau millésime, un vin de gastronomie avec beaucoup de matière, une belle acidité, bien équilibré. Il nous réserve une belle complexité aromatique, sur le pamplemousse, la pêche blanche et la fraise.” Superbe Bandol rouge 2010, Mourvèdre majoritaire avec 10% de Grenache et issus de vignes de 35 ans en moyenne, vendanges manuelles, rendements de 20 hl/ha, vinification traditionnelle et vieillissement en foudre de chêne durant 44 mois pour un assouplissement des tanins du Mourvèdre et de sa rafle... Un grand vin au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d’humus, de bouche intense et dominé par le pruneau confit et le cuir, très équilibré, tout en persistance, très racé, de garde. Le Bandol rouge Le Lys 2011, élevé en foudres de chêne 50 mois (il n’y a pas d’utilisation de bois neuf ni de barriques afin de garder les caractéristiques du millésime), est de couleur intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, aux tanins riches et bien fondus, d’excellente évolution. Beau Bandol rosé 2014, à la fois souple et friand, avec cette touche épicée persistante, un très joli vin, de belle teinte, parfait sur des rougets grillés aux poivrons ou des brochettes de poissons et de gambas.

Les Héritiers du Comte Portalis
676, chemin des Pradeaux
83270 Saint-Cyr-sur-Mer
Téléphone :04 94 32 10 21
Télécopie :04 94 32 16 02
Email : etienne@chateaupradeaux.com
Site personnel : www.chateau-pradeaux.com

Château La ROSE SARRON


Au sommet. L’histoire viticole de cette propriété, datant du XIXe siècle, commence il y a 25 ans. Ce domaine est racheté en 1985 par les Vignobles Roland Belloc et entièrement replanté. C’est actuellement Philippe Rochet aidé par ses deux enfants Damien et Anaïs qui veille à la pérennité du vignoble. Ce domaine s’étend sur 40 ha, dont 30 ha de Graves rouge (5 ha destinés à la production de la Cuvée Damien, élevé 12 mois en fûts de chêne) et 10 ha de Graves blanc dont 2 ha destinés à la production de la Cuvée Anaïs, vin vinifié et élevé 9 mois en fûts de chêne. “Le 2015 a été un millésime difficile au niveau de la maturité, nous explique Philippe Rochet, les pépins étaient verts alors que les analyses disaient que l'on pouvait vendanger. Il peut se résumer en 2 parties : l'une excellente, la 2e bonne. Les rouges sont charnus avec des tanins souples, ils vont bien se comporter en barriques. Les blancs sont aromatiques, fruités. Millésimes en vente en 2016 : les 2012, puis les 2014. Médaille d'Or aux Vignerons Indépendants pour le rouge et aussi pour le blanc sec à Bordeaux. Projet d'acquisition d'une autre exploitation.” C’est donc le moment de déboucher ce Graves rouge cuvée Damien 2012, de couleur grenat profond, aux connotations de mûre, de sous-bois et de violette, volumineux aux papilles, qui mêle finesse et charpente, avec des tanins veloutés. Excellent Graves rouge 2012, coloré, légèrement épicé, concentré mais très élégant, aux tanins mûrs, avec des notes de griotte et de cuir, d’une belle longueur. Il y a également ce remarquable Graves blanc cuvée Anaïs 2013, suave, fin, avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme, vraiment très réussi, d’une longue finale, un vin qui demande une cuisine raffinée, comme des escalopes de veau à la crème, par exemple. Joli Graves blanc 2014, de belle robe, rond mais d'une belle acidité, typé et aromatique, tout en vivacité.

Philippe Rochet

33210 Saint-Pierre-de-Mons
Téléphone :05 56 76 29 42
Télécopie :05 56 63 52 31
Email : contact@la-rose-sarron.com
Site personnel : www.la-rose-sarron.com

Château DEVISE d'ARDILLEY


La propriété a été rachetée en 2000 par Madeleine et Jacques Philippe qui réalisaient un rêve: elle, parce que d’origine bordelaise retrouvait ses racines et lui, ingénieur de formation, après une carrière dans un grand groupe de services désirait devenir vigneron. Rêve devenu réalité... Un vrai coup de cœur pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2012, très typé, aux tanins amples, à la fois riches et soyeux, aux notes de cassis mûr et de groseille, un vin structuré, bien charnu, tout en bouche, qui poursuit une excellente évolution. Le 2011, harmonieux, aux connotations fruitées (griotte, cassis) et épicées, est un vin savoureux et complexe, très réussi, aux tanins amples et mûrs. Le 2009, au nez subtil, avec des notes de fruits mûrs et de réglisse, un grand millésime allie puissance et souplesse, riche et fin, typé, charnu, plein, persistant, à déboucher sur un lièvre en civet ou un pot-au-feu de confit de canard.

Jacques et Madelaine Philippe
Vignobles Vimes - Philippe SAS
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 57 75 14 26
Email : devise.dardilley@terre-net.fr
Site personnel : www.chateaudeviseardilley.com

CHATEAU DU COING DE SAINT FIACRE


Le Château du Coing de Saint-Fiacre est situé au confluent de la Sèvre et de la Maine. La propriété comprend 42 ha de vignes sur des pentes de 14 % exposées plein sud. C’est une propriété historique du vignoble nantais elle existait au Moyen-Age, elle a été remaniée au 18ème siècle en 1756 puis au 19ème en 1810. Les communs construits en 1810 sont de pur style italiens (dit clissonnais) avec des génoises et des fenêtres géminées très typiques du vignoble nantais. Le Château du Coing s’est particulièrement investi dans la mise en place des crus communaux, notamment le Monnières – Saint-Fiacre et le Gorges. Ces vins correspondent à un cahier des charges précis avec un contrôle au mois de juin de l’INAO dans les vignes pour que le rendement ne dépasse par 45 hl / ha. Le vin est soumis à deux dégustations avant d’avoir la possibilité de le mettre sur le marché, le vin doit également rester au moins deux ans sur sa lie. Dans le cas du Château du Coing de Saint-Fiacre 2004 et 2005, le vin est resté cinq ans sur sa lie. Le travail du sol et cette méthode de vinification « crus communaux » ont donné ses lettres de noblesse à l’appellation Muscadet Sèvre et Maine. Le Château a innové, en 2009 avec une vinification en vendanges tardives appelé « Audace du Coing ». Les raisins sont vendangés en sur-maturité à la main, on obtient un vin doux à saveur de miel avec un sucre résiduel de 50 g / litre. Millésime 2008 : le vignoble a subi le gel, les rendements étaient de 30 hl / ha en moyenne. Les vins ont des arômes concentrés avec une belle minéralité. Millésime 2009 : très floral avec un bel équilibre et une longueur en bouche. Le rendement était de 50 hl / ha. La vigne a un peu souffert du manque d’eau pendant l’été. Millésime très homogène dans la qualité pour les différentes cuvées. Millésime 2010 : ce millésime est un millésime exceptionnel, les vins sont pleins, amples avec une très belle structure, un rendement de 50 hl / ha. Un des meilleurs millésime de la décennie.

Véronique Günther-Chéreau

44690 Saint-Fiacre-sur-Maine
Téléphone :02 40 54 85 24
Télécopie :02 51 71 60 96
Email : chateauducoing@vinsdusiecle.com
Site : chateauducoing
Site personnel : www.chateau-du-coing.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine des ROIS MAGES


Un domaine de 10 ha à ce jour, créé par cette Bourguignonne de souche en 1984. Diplômée technicienne d'oenologie de la Faculté des Sciences de Dijon (D.T.O.), elle favorise la culture en lutte raisonnée des vignes afin de limiter les traitements dans le respect du terroir. Alliant tradition et techniques modernes de vinification, ses vins font l'objet d'un vieillissement soigné en cuve ou en barrique de chêne dans d'anciennes caves à visiter.
Goûtez le Rully Les Cailloux rouge 2010, au nez d'humus, de cassis et de violette, qui mêle richesse et finesse en bouche, un vin coloré et charnu, aux tanins puissants et souples à la fois. Excellent Rully les Cailloux blanc 2009, tout en nuances aromatiques (genêt, poire mûre...), qui emplit bien la bouche, charmeur, riche et fin à la fois.

Anne-Sophie Debavelaere

Château BOVILA


Un vignoble de 20 ha, situé sur des coteaux argilo-calcaires blancs exposés sud-sud est.
Exceptionnel Cahors Prieuré de Bovila 2010, pur Malbec, élevage en fûts de chêne 12 mois qui doit son nom au prieuré de Bovila cité au XIVe siècle comme propriété du prieur de Catus puis des clarisses de Cahors. Nez intense, un vin alliant charpente, finesse et concentration, avec des notes de fumé, de cerise et d’épices, un vin riche en couleur, de garde. Le 2009 poursuit sa belle évolution, un vin au Nez puissant avec ces senteurs de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, est d’un grand équilibre, ferme. 
Tout en souplesse mais bien charnu, le Cahors 2012, sol argilo-calcaire, 80% Malbec et 20% Merlot, vinification traditionnelle (sans filtration ni collage systématique), aux tanins bien fondus et harmonieux, au bouquet complexe où s'entremêlent des senteurs de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, d’excellente évolution comme le confirme ce 2009, de couleur grenat soutenu, riche en arômes, intense, concentré mais très élégant, qui développe un Nez puissant dominé par la cannelle et la cerise noire, à déboucher sur une pintade limousine.

Pascal et Olivier Pieron
Scea P.-O. Pieron - Rouffiac
46700 Duravel
Tél. : 05 65 36 54 27
Fax : 05 65 36 44 14
Email : vignoblespieron@orange.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

André DELAUNOIS


Le Champagne cuvée du Fondateur, composé de vieux vins de réserve de Chardonnay, n’a rien à lui envier, une cuvée qui associe richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des nuances de noisette et d’abricot sec, tout en charme, idéal à l’apéritif comme sur du saumon fumé (17 e). La cuvée du 21e Siècle 2008, très marquée par son Chardonnay, particulièrement réussi, au nez d’amande, tout en fruits, est de belle robe or pâle, avec des notes de noisette et d’abricot sec au palais, un Champagne harmonieux, fruité, de mousse crémeuse, alliant saveur et distinction, très persistant au palais. Beau Champagne cuvée Transparence, assemblage de Pinot Noir et de Pinot Meunier, au nez minéral dominé par les agrumes frais, ample et bouqueté, de mousse abondante, tout en rondeur, de bouche fruitée et persistante, idéal au cours d’un repas, tout en harmonie. Riche et complexe, la cuvée Royale, issue à parts égales de Pinot Noir, Pinot Meunier, et Chardonnay, associe fraîcheur et charpente à une finale persistante, un Champagne de table, de bouche puissante. La cuvée Royale rosée est un Champagne particulièrement charmeur, de bouche finement épicée comme il se doit, avec des petites notes de pêche jaune et de mûre, d’une belle harmonie, riche et tout en finesse. Belle cuvée Sublime Premier Cru (30% Pinot Noir, 30% Pinot Meunier, 15% Chardonnay, 25% de vins de réserve), où l'on retrouve des nuances de pêche, de noix et de miel, de mousse très abondante, tout en structure, complexe, généreuse.
Il y a également le Champagne Carte d’or, de bouche délicate dominée par des nuances d'agrumes et de fruits secs, de mousse crémeuse, à déboucher sur des roulades de poisson ou une tarte aux brugnons, et ce brut Premier Cru, de bouche élégante et intense, avec ces notes de raisins noirs, de fruits frais et de biscuits, un Champagne dense et raffiné, qui mérite une cuisine élaborée, tout en bouche.

Éric Chanez et Alain Toullec

> Les précédentes éditions

Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013

 



Domaine FREY-SOHLER


Château CLAUZET


Château de CRAIN


Château de LAMARQUE


Domaine BERTHAUT


Domaine CHARBONNIER


Château DOYAC


CHARPENTIER


Frédéric ESMONIN


H. GOUTORBE


Domaine Benoît BADOZ


Cave de ROQUEBRUN


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Château LUCHEY-HALDE


Château PAILLAS


Domaine La MEREUILLE


Jean-Paul PAQUET & Fils


AUVIGUE


Château La PEYRE


Château CERTAN de MAY de CERTAN


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château ORISSE du CASSE



CHATEAU DU MASSON


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE PICHARD


DOMAINE ALAIN MICHAUD


CHATEAU REDORTIER


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


LA BASTIDE BLANCHE


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY


DOMAINE ALARY


DOMAINE GERARD TREMBLAY


DOMAINE DE LA RENAUDIE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU TOULOUZE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales