Guide Des Vins

Edition du 15/09/2015
 

Champagne de VENOGE

Splendide

De VENOGE

Depuis 1837, de Venoge cultive une tradition de qualité afin de proposer des Champagnes d’exception. Une qualité rare qui lui vaut sa renommée dans le monde de la Gastronomie comme en témoignent les nombreuses tables étoilées où les Champagnes de Venoge font le bonheur des connaisseurs.


Brut Cordon Bleu, Millésimé Blanc de Blancs, Blanc de Noirs, Brut Rosé, Champagne des Princes, chez de Venoge, chaque champagne est un grand vin issu des plus grands crus élaboré dans les règles de l’art. “Cette année sort le Millésime Blanc de blancs 2006, nous raconte Gilles de la Bassetière. C’est un 100 % Chardonnay des raisins issus du terroir de Mesnil-sur-Oger, ce qui lui confère ce côté très minéral. Le 2006 est très élégant, présente en bouche beaucoup de fraîcheur, une grande minéralité mais aussi une belle complexité due au terroir. C’est un millésime qui a aussi un beau potentiel de garde (nous avons toujours le millésime 2002). Nous nous apprêtons à déménager en juillet. Nous transférons notre siège social à 100m d’ici dans un très beau bâtiment que nous avons acheté rue de Champagne.” Superbe Champagne Louis XV Extra Brut Rosé 2002, en hommage à l’arrêt du 25 mai 1728, où le roi Louis XV marqua l’histoire du monde vinicole français en autorisant uniquement aux vins de Champagne d’être commercialisés et transportés en bouteilles. Le vin est en quantité très limitée, issu exclusivement des meilleurs crus de Pinot noir et de Chardonnay, avec un vieillissement en cave de 6 ans, un superbe flacon qui souligne une robe magnifique, des parfums de rose, de framboise, de baies sauvages, et des arômes de fruits rouges, acidulés, soulignés par un dosage extra brut. Dans la lignée, ce Champagne Louis XV rosé 2006, marqué par la puissance qualitative de ce superbe millésime, au nez de petits fruits rouges frais et de rose, suave, distingué, à déboucher sur un saumon fumé ou un homard à la citronnelle. Tout en bouche, le Grand Vin des Princes 1999 blanc, d’une grande amplitude, d’une très grande finesse, floral et dense, très agréable avec ces connotations de narcisse, de noix et cette touche épicée persistante, un Champagne suave, surprenant par sa fraîcheur. Le Champagne Louis XV brut 2006 est l’une des plus jolies bouteilles savourées, à la fois puissante et très fine, dense et très fruitée, aux notes de petits fruits mûrs et de pain grillé, d’une jolie ampleur en bouche.  Il y a encore ce Blanc de blancs 2004, qui associe richesse aromatique et persistance en bouche, ample, avec des connotations de fleurs et de pain grillé, et mérite une cuisine élaborée comme le Blanc de noirs Réserve, aux arômes de fruits blancs mûrs, de bouche concentrée et d’une belle vinosité mais tout en fraîcheur, légèrement épicé. Savoureux Brut Réserve rosé, au nez de mûre, dense, complexe et subtil à la fois, très parfumé en finale, est parfait sur les desserts aux fruits. Il y a également ce brut Blanc de noirs, avec des notes de fruits frais et de noisette, de mousse fine, tout en élégance, avec une finale de brioche.  Le Cordon Bleu Chardonnay 2004 est vraiment exceptionnel ! Faisant suite au 2002, cette cuvée blanc de blancs vieillie en caves durant cinq ans, présentée dans une superbe boîte en métal, est un grand Champagne puissant en bouche mais tout en élégance, avec des connotations de noisette et d’abricot sec, de mousse fine, une cuvée intense et typée, vraiment séduisante. Le Cordon Bleu Millésime 2002 est dense, très parfumé, mêlant finesse et charpente, d’un bouquet aromatique aux notes de pêche et de citronnelle, tout en nuances comme ce Cordon Bleu Extra brut, développant en bouche des arômes puissants de fruits et une touche épicée, est un vin ample et parfumé. Goûtez aussi le Cordon Bleu demi-sec, de très belle teinte, avec ce nez dominé par la noix et les fleurs fraîches, de bouche suave aux nuances de miel et de pomme cuite, de mousse légère, qui allie délicatesse et charpente, parfait sur les desserts

   

Champagne de VENOGE

Directeur : Gilles de la Bassetière
46, avenue de Champagne - BP 103
51200 Épernay
Téléphone : 03 26 53 34 34
Télécopie : 03 26 53 34 35
Email : infos@champagnedevenoge.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
e_vallee-du-rhone.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
FORTIA (BI)
MONT-REDON (BI)
MATHIEU (BI)
JACUMIN
BEAUCHENE
LES 3 CELLIER
La MEREUILLE
CLOS SAINT-PIERRE
SERGUIER
TOUR SAINT-MICHEL
CHARBONNIERE
NALYS
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

ARNOUX (Va)
CHAMP-LONG (Ve)
DEURRE (Vi)
GARRIGUE (VA)
SAINT-VINCENT (Vi)
CAMARETTE (Ve)
PUY MARQUIS (VE)
TARA (Ve)
MOULIN (Vi)
(Pierre AMADIEU)
ENCHANTEURS (Ve)
PIERRE DU COQ
CLOS des CAZAUX (Va)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
ROSIERS (CR)
LEVET (CR)
CARABINIERS
JABOULET (Cornas)
DUCLAUX (CR)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
GILLES FLACHER (SG)
GUY FARGE (SJ)
MONTINE (GA)
PUY DES ARTS (Lu)
POULET (Die)
CANORGUE (Lu)
FONTVERT (Lu)
JAQUES FAURE (Die)
COULET (CO)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

REDORTIER
CAVE DE GRAVILLAS
COTEAUX DE VISAN
ALARY (BI)
AMAUVE
BEAUVALCINTE
CROIX BLANCHE
GAYÈRE
LAURIBERT
MAGALANNE
VALERIANE
MOULIN POURPRÉ
SAINT-ESTÈVE
FAVARDS
FONTSEGUGNE
CLAVEL
ROLIÈRE
Cave SAINTE-CÈCILE
CHATEAU VIEUX
TAVERNEL
AURE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
(BOIS DE BOURSAN)
JULIETTE AVRIL*
BANNERET
(BRUSQUIÈRE*)
(ARNESQUE)
(LOU FREJAU)
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

PESQUIÉ* (Ve)
TERRA VENTOUX*
ST-FR.-XAVIER
PÉQUELETTE (Vi)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
OR ET DE GUEULES* (Cn)
VALCOMBE (Cn)
GAILLARD (CR)
COUDOULIS (L)
JONCIER* (L)
ROCALIERE (L)
(COSTE du PUY (L))
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
MOUTON (Co)
NIÉRO (Co)
BIZARD* (GA)
(CHENE (SJ))
Benoît ROSEAU (SJ)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

CHAPELLE*
MARTIN*
GALUVAL
(PASQUIER)
TERRE d'HACHENE
CABASSE
GUINTRANDRY

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
CABOTTE
FONTAVIN
GALET DES PAPES
GIGONDAS
VACQUEYRAS
COTES-DU-VENTOUX

(SYLLA (VE))
(CAVE DE GIGONDAS)
HERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
(DAUVERGNE-RANVIER)
MOURGUES DU CRES (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
COTES-DU-LUBERON
(Baron d'ESCALIN (GA))
GRAND-CALLAMAND (Lu)
André PERRET (SJ)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

COCCINELLES
(VERQUIÈRE)
(AMOUREUSES)
BRESSADES

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Les CASCADES


Un petit vignoble de 6 ha en conversion vers l’agriculture biologique. Des propriétaires passionnés : par leurs ânes et moutons, qui s’occupent de tondre l’herbe, et par la volonté d’élever des vins francs que l’on partage généreusement. Voilà un savoureux Corbières cuvée Galaura rouge 2012, de jolie robe intense, aux tanins fermes et bien équilibrés, aux notes de fruits rouges mûrs caractéristiques (pruneau, myrtille), de bouche pleine. Excellent Cascade rouge 2012, de couleur profonde, bien corsé, où dominent les fruits mûrs, aux tanins fondus, bien en bouche. Belle cuvée S 2011, Grenache, un vin sans sulfites, un vin de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d'une jolie finale épicée. Le Corbières rouge L 2011 dégage des arômes de fruits cuits, est puissante, riche et parfumé, aux connotations discrètes de fruits macérés et d'humus. Goûtez aussi le Corbières rouge le Ribaute 2012, dominé par le cassis et la mûre, corsé, riche au nez comme au palais. Excellent Corbières Cascade blanc Bio 2014, où se décèlent des nuances de citronnelle et d’abricot frais, d’une jolie robe or clair. Le rosé est tout aussi séduisant.  Gîte sur place, et, en plus, jolie production de bières artisanales.

Laurent et Sylvie Bachevillier
4 bis, avenue des Corbières
11220 Ribaute
Téléphone :06 88 21 84 99
Email : domainelescascades@yahoo.fr
Site personnel : www.domainelescascades.fr

Château PAILLAS


Les vignes, plantées sur une parcelle de 27 ha, s’étendent en demi-cercle autour du chai (82% de Cot, 16% de Merlot et 2% de Tannat) et ont une moyenne d’âge de 36 ans. Formé au Jurassique (il y a 150 millions d’années), le sol du vignoble s’est dégradé en surface sur une très faible épaisseur au fil des millénaires pour devenir de la pierraille calcaire peu friable enrobée d’argile parfois recouvert de “terres rouges” venant du massif central, très riches en fer. Puis par son micro climat : le Château Paillas, par sa position sur le plateau, bénéficie des effets du vent (qui concentre les raisins), et évite les brouillards matinaux de la vallée. En légère pente au sud, les vignes profitent au maximum de l’ensoleillement ce qui permet un affinement de la maturité. Après 18 mois, toutes les cuves sont assemblées en une seule cuvée avant la mise en bouteilles. Le Cahors 2012 est de belle robe brillante, dense, aux nuances de fruits macérés, où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse, de bouche savoureuse et corsée. Le 2011 associe finesse et concentration, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse.

Famille Lescombes
Scea de Saint-Robert
46700 Floressas
Téléphone :05 65 36 58 28
Télécopie :05 65 24 61 30
Email : info@paillas.com
Site personnel : www.paillas.com

Château LAFARGUE


Une propriété menée par Jean-Pierre Leymarie, ancien maraîcher, qui s’est passionné pour son cru, le développant petit à petit. La propriété compte aujourd'hui 18,35 ha : presque 16 ha en rouge et 2,5 en blanc. Les vignes ont une moyenne d'âge de 20 à 25 ans. Le vignoble est planté en Cabernet-Sauvignon, Merlot, Cabernet franc et Petit Verdot pour les rouges, Sauvignon et Sauvignon gris pour les blancs. Cela donne ce Pessac-Léognan cuvée Prestige rouge 2012 (Sélection de vieilles vignes, faibles rendements, vendanges manuelles à maturité optimale, critères phytosanitaires rigoureux), avec un nez de fruits noirs et d’humus bien prononcé, aux tanins très bien équilibrés, de bouche corsée et soyeuse, aux notes de mûre et de poivre, un vin d’excellente évolution. Le Pessac-Léognan rouge classique 2012, est plus souple, charmeur, aux tanins amples, avec ces nuances de prune et de griotte, légèrement épicé. Le Pessac-Léognan cuvée Alexandre blanc 2012, séduisant, au nez concentré où dominent les fruits et les petits fruits secs, d’une belle longueur au palais, est à déboucher sur une volaille à la crème.

Jean-Pierre Leymarie
5, Impasse de Domy
33650 Martillac
Téléphone :05 56 72 72 30
Télécopie :05 56 72 64 61
Email : contact@chateau-lafargue.com
Site personnel : www.chateau-lafargue.com

DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


Une propriété dotée d'un superbe terroir. La vendange est manuelle, non égrappée, foulée souplement avant d'être mise en cuves de fermentation pendant 15 à 21 jours sous contrôle des température. Puis le vin est élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois. Cela donne ce grand vin rouge au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, de garde. Le Bandol blanc issu des cépages Clairette et Ugni blanc est tout aussi savoureux, il laisse s'échapper des notes florales intenses de bruyère, idéal sur des poissons grillés, de bouche persistante comme le Bandol rosé, alliant finesse et structure en bouche, aux notes de fleurs, de belle robe intense, un vin très élégant, très persistant au palais. Remarquable rapport qualité-prix et quantités limitées, possibilité d'acheter des millésimes plus anciens.

Mme Férec Jouve
2115, route de l'Argile
83740 La Cadière-d'Azur
Téléphone :04 94 90 13 37
Télécopie :04 94 90 11 18
Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
Site : lafranveyrolles
Site personnel : www.lafran-veyrolles.com


> Nos dégustations de la semaine

Château le TUQUET


Au sommet. Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtiments figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage.
Savoureux Graves rouge 2012, bien structuré, de bouche puissante, un vin dense, coloré et corsé, très harmonieux, riche et bien fondu. Superbe 2011, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l'humus, de bouche fondue mais puissante. Le 2010, avec un bouquet persistant et corsé, des arômes de sous-bois et de griotte, fondu, de bouche dense, légèrement épicée, aux tanins riches et veloutés à la fois, complexe, très réussi, de garde, bien sûr.
Le 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêle concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche. Excellent 2008, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de fort bonne garde. 
Le Graves blanc 2013, élevage en cuves sur lies, tout en finesse, aux nuances d’abricot et de grillé, d’un bel équilibre, aux senteurs persistantes de fruits frais et d’une très jolie finale. Beau 2012, tout en persistance, où dominent les épices et l’amande, dégage une bouche franche et fraîche, marquée par la pêche blanche.
Paul Ragon et Alice de la Haye

Manoir de l'ÉMMEILLE


Troisième génération de vignerons pour ce domaine de 42 ha, situé sur des terrains argilo-calcaires et pierreux. Culture raisonnée.
Voilà un remarquable Gaillac blanc sec Fleur de Mauzac 2014, 100% Mauzac, tout en fraîcheur, qui sent bon les fruits, d’une attaque franche et finement acidulée, et je vous le conseille sur une fricassée d'écrevisses à l'ail ou un velouté de cresson.
Le Gaillac blanc Perlé, tout en bouquet, est d’un bel équilibre, aux connotations florales subtiles. Excellent Gaillac cuvée Sarah rouge 2011, élevé en fûts, charnu, tout en bouche, de charpente à la fois puissante et souple.
Excellent Gaillac rouge Tradition 2012, Braucol, Syrah, Duras, Cabernet et Merlot, de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse. Le Gaillac blanc doux 2014, Mauzac et l’Enc de l’El, de bouche puissante, est un vin suave, subtil et très aromatique, d’une belle finale au palais. Goûtez le Gaillac brut Méthode Ancestrale 2013, de mousse vive, de bouche séduisante où dominent les fruits secs au palais, très persistant.
Charles et Jeanine Poussou

Château LAROQUE


Classé 1er Grand Vin. Cette superbe demeure féodale du XIIe, reconstruite sous Louis XIV, lui vaut le surnom de “Petit Versailles”. C’est le plus grand domaine de l’appellation, avec 67 ha d’un seul tenant, parmi lesquels 27 ha des meilleures parcelles et des plus vieilles vignes sont consacrés à ce cru. Ici, pas d’esbroufe ni de cuves à concours : on sait qu’un vin de qualité s’obtient avec des raisins sains et mûrs, les techniques culturales les mieux adaptées sont adoptées (engazonnement, taille sévère, suppression des contre-bourgeons, tris...).
“Le millésime 2012 est un millésime un peu décrié, m’explique mon ami Bruno Sainson (qui prend sa retraite), pourtant, au fil du temps, on s’aperçoit que c’est un vin qui a pris le plus de volume, de matière au moment de l’élevage. A la dégustation, il en ressort que c’est un vin très équilibré, très élégant, ce sera une très jolie bouteille d’ici deux ou trois ans. Si on le compare à 2011, le 2012 a des tanins plus enveloppés, c’est un vin plus abouti. Le 2011 est un vin plaisant aujourd’hui, mais je pense que 2012 est supérieur avec un joli potentiel de garde. En 2013, nous avons fait une sélection d’élevage très stricte et au final cela donne des vins à un prix intéressant qui mériteront d’être goûtés. Le consommateur devra faire l’effort de déguster les vins pour choisir, car toutes les propriétés n’ont pas toutes le même résultat qualitatif pour le 2013, mais il y a de jolies réussites à découvrir. Le 2013 est différent, on ne peut pas le comparer au 2007, il y a plus d’énergie dans le vin, de présence, une pointe de vivacité en fin de bouche.
Le millésime 2014 est à un autre niveau, nous avons déjà été très agréablement surpris au moment des dégustations lors des macérations. En cours d’élevage, il y a une prise de bois intéressante et surtout un niveau de qualité bien supérieur aux trois derniers millésimes. Il me fait penser aux 2009 et 2010.
Nous avons vendangé tard jusqu’au 15 octobre. Nous nous sommes équipés d’un tri optique en location, ce qui nous a permis d’accélérer la rentrée de vendange car nous avions attendu le maximum, profitant d’un automne très chaud. Les peaux étaient très intéressantes, nous avons très peu extrait pour ne pas aller chercher des tanins peut-être ingrats. Nous pouvons utiliser les presses, ce qui est très rare, cela va apporter de la complexité au vin. Nous avons mis en place depuis deux ans la vinification sans souffre, c’est vraiment intéressant au niveau aromatique, de la chair du vin, l’élevage par la suite est tout à fait classique. L’effet terroir joue à plein pour ce 2014, un vin très prometteur pour mon dernier millésime à Laroque, retraite oblige.”
Vous allez aimer ce Saint-Émilion GCC 2012, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, qui est tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Savoureux 2011, gras et corsé, d'une grande élégance, au nez subtil où dominent la prune, le cuir et la griotte cuite, aux tanins denses, d'une jolie finale, de belle évolution. 
Superbe 2010, alliant concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, aux notes très caractéristiques de cuir et de fruits confits, de belle charpente, vraiment très prometteur, comme le 2009, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise, gras, où s’entremêlent harmonieusement en finale les épices et la mûre, qui mêle structure et onctuosité, de bouche complexe, de garde, parfait sur des perdreaux farcis. “Le 2009, beaucoup le comparent au 2005, m’explique Bruno Sainson, mais la construction de vin est différente, les Ph sont plus dans la norme, et ce 2009 est un vin plus complet, plus aimable que 2005. Nous avons attendu la maturité des tanins, ce qui était très important. Il y a très peu de notre Second Vin, Les Tours de Laroque, dans ce superbe 2009, puisque pratiquement tout est passé dans le premier vin !”
Le 2008, d’une très grande typicité, riche, est également bien marqué par son terroir, parfumé, aux notes complexes où dominent les épices, la violette et la mûre, encore bien jeune, naturellement. “Le 2008 est un peu plus puissant, poursuit Bruno, plus généreux que 2007, plus vif, plus typé Bordelais avec une plus forte acidité qui soutient bien la structure. Il me fait penser au 2001, avec une belle minéralité, de beaux tanins, un fruité présent, c’est un beau vin bien construit, très complet, de garde.”
Le 2007, à la fois fin et corsé, avec ses notes très caractéristiques et très persistantes de mûre, de violette et d’épices, développe des tanins veloutés, un vin complet, vraiment charmeur. Puissant 2006, de bouche ample et corsée, un vin gras et typé, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime très équilibré où se mêlent des senteurs de mûre, de moka et de cannelle en finale.
Le 2005, aux arômes caractéristiques d’épices (cannelle, poivre rose) et de griotte bien mûre, très charnu, de couleur grenat, dense au palais, concentré, un vin gras et persistant, avec un beau volume en finale, de garde, bien sûr. Très beau 2004, riche en couleur, corsé, charpenté, de bouche savoureuse, aux tanins fermes mais très élégants, au nez complexe dominé par la cerise et le cuir. Le 2003 est remarquable, de bouche étoffée, alliant ce gras caractéristique de l’appellation à des notes finement épicées, un vin puissant, de très bonne garde. Le 2002, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, qui dégage un nez dense où prédominent le cassis et les sous-bois, aux tanins puissants et soyeux à la fois, commence à s’ouvrir.
Famille Beaumartin

> Les précédentes éditions

Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012

 



Domaine de L'HERBE SAINTE


Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


Frédéric MALETREZ


Château La PEYRE


ROEDERER


Château VAISINERIE


Alain THIÉNOT


BOUVET-LADUBAY


Charles SCHLÉRET


Domaine du GRANIT DORÉ


Château FOURCAS-DUPRÉ


BARDY-CHAUFFERT


Château BOSSUET


Domaine La MEREUILLE


BEAUMONT des CRAYÈRES


Domaine de la CHAISE


Cru du PARADIS


Domaine BROBECKER


Domaine de la CASA BLANCA



HENRY NATTER


DOMAINE COMTE PERALDI


CHATEAU DE GUEYZE


DOMAINE PICHARD


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE GUIZARD


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE ALAIN MICHAUD


CLOS TRIMOULET


DOMAINE DE BELLEVUE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


CLOS SAINT-PIERRE


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales