Guide Des Vins

Edition du 24/12/2019
 

Château HAUT-MARBUZET

Sommet

Château HAUT-MARBUZET

Qualité est ma vérité


“Un vin n’a de génie que le génie de son terroir”, aime préciser Henry Duboscq. On pourrait donc penser que les hommes ne servent à rien, poursuit-il. À Haut-Marbuzet ce n’est pas tout à fait le cas. Le terroir de Saint-Estèphe donne des vins austères, virils et agressifs alors, que, par tempérament, je suis un homme volubile, extravagant et caressant. Ainsi, pour produire un vin que j’aime et qui me ressemble, je me suis battu “bec et ongle” contre ce terroir pour produire le plus marginal des Saint-Estèphe, c’est-à-dire, et cela m’a souvent été reproché, un vin séducteur dès sa mise en bouteilles, alors que ce n’est pas le style d’un Saint-Estèphe classique. J’ai dompté mon terroir par des méthodes de vinification qui me sont propres, et dont j’ai été un peu le pionnier. Le logement intégral du vin en barriques de chêne renouvelées tous les ans. J’avais découvert qu’un vin en barrique neuve puisait dans son contenant une onctuosité parfumée qui masquait l’agressivité traditionnelle venue du terroir. J’ai donc fait des recherches d’associations de différents chênes, sachant que, pour le bois aussi, l’influence du terroir apporte des saveurs différentes, selon les origines des chênes. C’est ainsi, que j’ai découvert que les chênes de l’Allier à forte chauffe, donnaient à mon vin ces notes empyreumatiques très caractéristiques. Je me suis rendu compte que les chênes de la forêt de la Nièvre apportaient ces légères notes toastées et un rien mentholé. Les chênes de la forêt de Tronçais à forte chauffe apportaient, eux, des notes de violette, de cassis et de framboise. Ainsi, l’association de ces différents chênes, et en fonction des millésimes, par leur vigueur tannique, donnaient au vin, une complexité très intéressante et gommaient, dans leur jeunesse, l’austérité et la rigueur des vins de Saint-Estèphe. On aurait pu penser, que le terroir était brimé, faussé par ces ajouts de chêne, c’était une erreur, car, après vieillissement, on se rend compte que l’influence des hommes et les techniques disparaissent, le terroir reprenant le dessus. Au bout de 4-5 ans, les tanins un peu virils de Saint-Estèphe dans leur jeunesse sont atténués, sont féminisés, comme quoi, le temps finit toujours par amenuiser les virilités les plus excessives. Château Haut-Marbuzet 2017 : sans avoir les degrés de perfections de 2015 et 2016, il nous fait retrouver les jolies notes du 2012 avec un nez éloquent, des fruits charnus finement compotés, des senteurs chaudes sans lourdeur ni mollesse. Château Haut-Marbuzet 2016 : comme toujours, l’extraction modérée privilégie l’élégance contre la puissance. Néanmoins, l’ensemble rappelle la perfection des 2010. Derrière un nez dominé par la violette et le moka, le vin est plein et velouté, sa présentation révèle une belle matière profonde dominée par une juste maturité de raisins. Le tout, confère une élégance rare, corolaire d’une noblesse évidente qui se manifeste par un prolongement d’éternité. Je n’hésite pas à appeler ce 55e millésime de ma production, “la beauté du monde” ! Château Haut-Marbuzet 2015 : il fait partie des très beaux millésimes à Haut-Marbuzet. Une maturité phénolique remarquable associée à une maturité technologique maîtrisée, (degré moyen de 13,5°). C’est un grand vin de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de grande garde.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54

Email : infos@haut-marbuzet.net




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de la POULETTE


Le Domaine est une très ancienne propriété, appartenant à une famille dont la présence sur la côte viticole est attestée depuis l'époque de Louis XIV. Depuis plus de six générations, elle s'est transmise par les femmes, qui ont toujours su choisir à leur coté des hommes de valeur pour porter avec elles le flambeau du Domaine. Leur fille, Hélène Gaudeul-Michaut, a créé une nouvelle société pour qu'ainsi la marque Domaine de la Poulette continue sous son impulsion et en accord avec ses parents. “Bien qu’il ait grêlé en 2018 sur les Côtes de Nuits et les Côtes de Beaune, nous précise Hélène Gaudeul-Michaut, ce millésime 2018 se classe parmi les plus grands par sa qualité, son équilibre, son acidité, ses degrés (14°), ce sera un vin à déguster avec un infini plaisir. Les ventes en 2019 se fixent sur tous les millésimes en stock jusqu’en 2016 et concernent Bourgogne et Côtes d’Or. Pour les blancs : le Bourgogne Côtes de Nuits Saint-Georges 2017. Plantations prévues en Bourgogne Blanc et Bourgogne Rouge.“ Remarquable Nuits-Saint-Georges rouge Premier Cru les Poulettes 2011, de bouche charnue et poivrée, de robe pourpre, au nez concentré (mûre et cassis), aux tanins fondus, savoureux. Vous allez aimer comme nous ce Nuits-Saint-Georges rouge Premier Cru Les Vaucrains 2011, médaille d’Argent Lyon 2017, alliant rondeur et charpente, marqué par la prune et la griotte, légèrement poivré comme il le faut en finale. Se goûte aussi remarquablement bien, le Vosne-Romanée rouge Premier Cru Les Suchots 2007, un vin gras, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, associe puissance et distinction, avec ces nuances de griotte confite et d’humus. Le Côtes de Nuits Villages rouge Vierville 2015, a une belle robe intense, un vin aux tanins soyeux, solide, tout en bouche, très agréable, comme le Côtes de Nuits Villages blanc 2016, intense au nez comme en bouche, alliant vivacité et suavité, très aromatique. Pour finir, le Bourgogne blanc Chardonnay, il a une très jolie robe, un vin aux nuances de citronnelle et de fleurs blanches, associant souplesse et vivacité.

François et Françoise Michaut-Audidier
103, Grande Rue
21700 Corgoloin
Téléphone :03 80 62 98 02
Télécopie :01 45 25 43 23
Email : infos@poulette.fr
Site personnel : www.poulette.fr

Château FONROQUE


La famille Moueix a vendu, en 2017, suite à des nécessités successorales, le Château Fonroque à la famille Guillard, assureurs basés à Nantes. Pour autant, Alain Moueix et son équipe restent en charge du Château Fonroque avec la mission de poursuivre le travail entrepris. Le Château Fonroque est certifié en Agriculture Biologique et c'est l’une des figures d’avant-garde de la Biodynamie à Bordeaux. Alain Moueix est à l’origine du renouveau qualitatif de cette propriété depuis 2001. Ses méthodes reposent sur l’observation et le travail minutieux d’un terroir vivant et permettent au domaine de livrer des vins dont la réputation ne cesse de grandir depuis une quinzaine d’années. Parmi les divers travaux de rénovation visant à accompagner le développement significatif du cru, la construction d’un nouveau cuvier est d'ores et déjà à l’étude. Selon Alain Moueix , “2018 n’a pas été une année facile au niveau viticole puisque nous avons eu un printemps humide et une pression mildiou inconnue jusqu’alors, il a fallu batailler… Nous sommes en Bio au Château Fonroque depuis 2002 et cela a été l’année la plus compliquée que j’ai connue. Nous avons fait de petits rendements de 30 hl/ha, et un peu moins même au Château Mazeyres où les sols plus légers ont souffert de la sécheresse de l’été. La vigne a subi un stress et les baies étaient toutes petites. Nous avons toutefois obtenu des vins concentrés, riches et c’est finalement un très beau millésime. Les vins sont à la fois puissants tout en étant abordables avec des tanins pas trop secs, ni amers, mais qui offrent beaucoup de douceur. Nous évoluons vers des élevages avec de moins en moins de bois pour mettre le fruit en valeur. Nous mettons la moitié en barriques ou dans des petites cuves ovoïdes et le reste en foudres. Nous voulons que le bois soit fondu dès la mise en bouteilles. Le 2016 est, pour moi, à ce jour, le plus grand millésime que j’ai eu la chance de travailler. C’est un millésime qui d’ailleurs a eu une climatologie un peu comparable à celle de 2018. C’est un vin très riche, beaucoup de douceur, de raffinement, d’élégance. Présence d’un très bel équilibre contrairement au 2015, qui lui, est un millésime plus solaire, un peu atypique. Le 2016 est vraiment un grand millésime classique de Bordeaux. Le bel été indien nous a permis de récolter à pleine maturité, nous n’avons pas d’arômes de trop cuit, le vin présente une belle fraîcheur aromatique typique de Bordeaux. Des vins avec de la complexité, de la profondeur, je compare volontiers le 2016 au 2010 et le 2018 devrait s’en rapprocher. Le 2017 est le millésime du gel, nous avons été impacté plus à Mazeyres qu’à Fonroque. Nous avons beaucoup travaillé à la vigne pour trier les raisins, nous avions marqué tous les pieds gelés et avons vendangé par lots séparés, un vrai travail de Romains ! Cela nous a permis de faire des premiers vins avec les raisins issus des vignes non gelées. Le deuxième vin est plus court en bouche, plus fluide, plus léger. En biodynamie, nous avons des outils assez efficaces, la vigne a plus de ressource, on s’est aperçu qu’elle est moins sensible à toutes sortes d’agression comme le stress hydrique, par exemple. A Fonroque, nous allons construire un nouveau cuvier qui sera opérationnel en 2020, nous l’équiperons de petites cuves pour vraiment séparer chaque morceau de parcelle, les extractions se font plus facilement dans de petits contenants car il y a moins de pression sur le marc. Les volumes sont plus faibles. A Mazeyres, nous avons beaucoup développé l’élevage en petites cuves en forme d’œuf de 7 hl, cela aide à conserver la fraicheur des vins et à mettre le fruit en valeur. Depuis 2014, on constate que les vins de Mazeyres ont beaucoup plus de fraîcheur, de verticalité, de tonicité. Nous allons augmenter notre proportion de Petit Verdot en doublant la quantité. Le deuxième vin va en bénéficier !” Remarquable Saint-Émilion GCC 2016, d’une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices et de vanille, c’est un vin ample, d’un remarquable équilibre en bouche, avec beaucoup d'ampleur. Dans la lignée, le 2015, de robe grenat brillante, au nez complexe avec des arômes de fruits rouges (cerise), en bouche, une attaque franche avec un bel équilibre entre l'acidité et le boisé, on retrouve bien les fruits rouges du bouquet.

Direction : Alain Moueix

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 24 60 02
Email : info@chateaufonroque.com
Site personnel : www.chateaufonroque.com

Vignerons de CAMPLONG


Cette cave coopérative regroupe une trentaine de vignerons dynamiques et passionnés, et collectionne les récompenses. La totalité du vignoble est en culture raisonnée certifiée Terra Vitis, avec une traçabilité des pratiques culturales vérifiées par un organisme indépendant, garantissant un mode de production de qualité, respectant l’environnement. Nous avons sélectionné le Corbières rouge Le C de Camplong 2016, Syrah, Mourvèdre, Grenache et Carignan, c’est un vin bien corsé, où dominent des notes de cuir et de cassis mûr, aux tanins fondus mais bien riches, alliant couleur et matière, d’une jolie finale. Le Corbières rouge La Cuvée des Vignerons 2015, Syrah, Carignan, Mourvèdre et Grenache, a un nez à la fois intense et subtil où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau et les épices, gourmand. Tout comme le Corbières rouge Fontbories 2016, médaille d’Or Concours Agricole Paris 2018, Carignan, Syrah, Mourvèdre et Grenache, un vin idéal lors d’un repas en famille ou entre amis. Le Corbières rouge Peyres Nobles cuvée Organique 2017, Médaille d’Or Concours Lyon 2018, Syrah, Carignan, Grenache et Mourvèdre, est puissant et coloré, aux senteurs de cassis, de griotte et d'épices, il est corsé, ample, avec des tanins riches, un vin puissant en arômes comme en structure. Joli Corbières rosé Peyres Nobles 2017, médaille d’Or Paris Concours Agricole 2018, Grenache, Syrah et Cinsault, qui dégage un nez délicat d'agrumes frais, associe structure et finesse en bouche, idéal avec un filet de Saint-Pierre ou un tajine de veau aux fèves et artichauts. Séduisant Corbières blanc Peyres Nobles 2017, Grenache, Vermentino, Roussane et Marsanne, où l’on retrouve des notes d’amande et de chèvrefeuille, de bouche complexe, d’une jolie persistance, un vin ample.

Président : Cyril Fito - Directeur : Claude Bolano
25, avenue de la Promenade
11200 Camplong-d'Aude
Téléphone :04 68 43 60 86
Email : vignerons-camplong@wanadoo.fr
Site personnel : www.vigneronsdecamplong.com

CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


Une exploitation familiale de 9 ha de vignes, où l’on vinifie les cuvées sans fermentation malolactique. Cette maison vous propose ce superbe ce Champagne Grand Cru Millésimé 2008, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et d’amande, une cuvée de bouche ferme, équilibrée et harmonieuse. Le brut Grand Cru, nous a séduit par cette complexité aromatique où se décèlent des nuances de citronnelle, de brioche et d’abricot frais, d’une bien jolie robe or clair. Toujours remarquable, le Champagne Les Hauts Chemins Grand Cru 2008, aux notes de noisette et de coing, d’une jolie finesse, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité, une cuvée où domine la vivacité, avec, en finale, des nuances florales délicates. Beau Champagne brut cuvée Réservée Grand Cru, un vin tout en nuances d’arômes, avec cette bouche dense où l’on retrouve des nuances acidulées, d’une belle ampleur au palais. Le brut Grand Cru Bouzy rosé, 100% Pinot noir, macération courte, est tout en nuances, très aromatique, très fin, de bouche parfumée. Fidèle à lui-même, le Bouzy rouge 2011, est de bouche puissante, au nez subtil où dominent les sous-bois et la myrtille, un vin dense et gourmand.


2, rue Yvonnet
51150 Bouzy
Téléphone :03 26 57 00 81
Télécopie :03 26 57 83 08
Email : champagne.vesselle@wanadoo.fr
Site : champagne.vesselle
Site personnel : www.champagnevesselle.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaines BUNAN


Héritiers d?une tradition vigneronne née de leur père et grand-père, les Bunan oeuvrent avec amour et conviction à l?excellence de leurs domaines. En 1961, Paul et Pierre Bunan, ont eu le coup de coeur pour une terre de Bandol. Laurent, fils de Paul, a été le premier de la nouvelle génération à devenir vigneron. Depuis trente ans, il voyage dans le monde pour promouvoir le Bandol. Il a développé l?exportation dans de nombreux pays (Europe, Asie, Etats-Unis, Russie) et œuvre pour l?avenir des domaines. Françoise sa sœur, se consacre à la communication et donne à l?art une place privilégiée. Claire, la fille de Pierre, formée au marketing et à la commercialisation des vins en France, développe l?œnotourisme. Philippe, jeune ingénieur agronome, riche de ses expériences aux Etats-Unis, en Espagne, en République Tchèque, vient d?intégrer l?équipe. En Bio depuis le millé́sime 2011.
?Millésime 2017 en blancs et rosés : nous sommes très agréablement surpris, c?est une petite récolte très précoce, les vins se goûtent très bien, belle vivacité, les vins sont très expressifs, très belle concentration aromatique, nous dit Philippe Bunan, Maître de chai. Le rosé a une très jolie couleur très pâle alors que le vin est concentré en arômes, on aurait pu craindre un déséquilibre à cause de la sécheresse mais il n?en est rien. Grâce au cépage Mourvèdre, nous obtenons de jolis arômes de pamplemousse, belle concentration et très bel équilibre en bouche, donc, c?est parfait.
La vinification du 2017 a été la même que d?habitude, par contre, au niveau du choix des parcelles, nous avons fait une sélection encore plus rigoureuse pour atteindre le même niveau de qualité.
Château la Rouvière rouge 2014 est un vin qui présente beaucoup de finesse, notes de sous-bois, un Bandol vraiment très agréable, très friand, très gourmand, très expressif. Charriage est une sélection parcellaire c?est un vin plus concentré, plus abouti.
Château La Margelière en Coteaux Varois, une propriété également en Bio que nous avons repris il y a trois ans. C?est un autre terroir différent de celui de Bandol, nous proposons les blancs et les rosés 2017.?
Vous allez aimer ce Bandol Moulin des Costes rouge 2015, très typé, de bouche pleine et riche, aux nuances subtiles, aux arômes de fruits macérés et d?épices, riche, de belle teinte grenat, puissant au nez comme au palais. Le Bandol rosé Moulin des Costes 2017, médaille d?Or Concours Général Agricole Paris 2018. d?une robe pâle, a des nuances de pêche, d?abricot, et mêle richesse et souplesse, de bouche fruitée, d?un très bel équilibre, parfait sur une sole grillée. Quant au Bandol blanc Moulin des Costes 2017, il est tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d?une jolie persistance, un vin intense et parfumé avec des nuances de chèvrefeuille, de rose et de pomme fraîche.
Le Bandol Château La Rouvière rouge 2014, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, riche en couleur, classique et concentré, allie finesse et structure, ample en bouche. Le Bandol rosé 2017 est remarquable, frais, fin et persistant en bouche, de robe claire, où dominent la rose et la fraise, à ouvrir sur une charlotte de thon aux aubergines, et le Bandol blanc Château La Rouvière 2017, qui allie toujours la fraîcheur à l?élégance, de belle robe pâle, brillante et limpide, est de bouche savoureuse.
Goûtez leur Côtes-de-Provence Belouve rosé, Cinsault, 60%, Cabernet-Sauvignon, 30%, Ugni Blanc, 10%, de robe rose pâle et brillante, au nez intense et délicat d?agrumes et de fruits frais, est tout en souplesse. ?notourisme sur place.

Pierre et Paul Bunan
338 bis, chemin de Fontanieu
83740 La Cadière-d?Azur
Tél. : 04 94 98 58 98
Email : bunan@bunan.com
www.bunan.com


Domaine de LISENNES


Château de CÔME


?Côme est un Saint-Estèphe qui, pour moi, ressemble un peu à un Saint-Julien, C?est un vin que j?ai fait pour ma femme, qui l?adore d?ailleurs, c?est sans doute, le plus féminin des Saint-Estèphe. Château de Côme est un vin Bio, et, en plus, je fais une parcelle sans souffre, un vin que j?aime beaucoup.?
?Pour l?été 2019, nous raconte Maurice Velge, les travaux concernant nos installations seront terminés, nous aurons une nouvelle salle de conditionnement, un nouveau chai à bouteilles, un nouveau cuvier, un nouveau chai à barriques et une nouvelle salle de dégustation à l?étage avec un très beau panorama à 180° sur les vignes ! Cela servira également de lieu d?accueil car nous pourrons recevoir jusqu?à 35 couverts pour des groupes ou des professionnels, par exemple.
Notre millésime 2016 est une des plus jolies bouteilles que nous avons faite au Château de Côme depuis que j?ai repris le Château en 1997, le vin dégage une vraie plénitude, une grande souplesse et une élégance grâce à nos très beaux et différents terroirs de calcaires, d?argiles et de sables.
Depuis 2018, nous sommes en Agriculture Biologique sur l?ensemble de la propriété. Le millésime 2018 est d?une très belle qualité, même si nous pouvons regretter un manque en terme de quantité, cela est compensé par la qualité exceptionnelle des raisins que nous avons ramassés.?
On ne peut qu?aimer ce Saint-Estèphe 2016, riche en arômes, d?une belle structure avec beaucoup d?élégance, aux nuances de fruits macérés et de cannelle, très équilibré au nez comme en bouche, de garde, naturellement. Le 2015, au nez de fruits mûrs (myrtille, prune), coloré et très parfumé, d?une belle ampleur en bouche, où se dégagent des nuances de fruits rouges et de réglisse, charnu, aux tanins bien soyeux mais bien riches. Le 2014 (15 à 20% de fûts neufs) est de robe grenat, sent le cassis et l?humus, c?est un vin tout en élégance, mêlant structure et finesse, bien charpenté, de bouche parfumée (fraise des bois, épices). Le 2013, très fin, développe un nez tout en charme (fraise des bois, violette, humus), de couleur pourpre intense, aux tanins souples. Savoureux 2012, de couleur intense, rond, aux connotations de cassis et d?humus, un vin bien charnu, ferme et persistant en bouche, élégant, de très bonne évolution. Le 2011 est à dominante de souplesse, de parfums et de finesse, sent les épices, vraiment très séduisant aujourd?hui. Le 2010, dense, au nez complexe où dominent la fraise des bois mûre et l?humus, est de robe profonde, de bouche classique, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime riche, de garde.
Goûtez également le Saint-Estèphe Réserve Baron de Velge 2016, sans soufre ajouté, associant couleur et matière, à dominante de prune et d?humus, aux tanins présents, de bouche ample avec cette saveur d?épices persistante.

Baron Velge - Directeur : José Bueno
Lieu-dit Les Pradines
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 73 72 25
Email : come@chateaudecome.com
www.chateaudecome.com



> Les précédentes éditions

Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018

 



Domaine de la GUILLOTERIE


Château BOVILA


Domaine de CARTUJAC


BOURDAIRE-GALLOIS


Domaine de la COMBE AU LOUP


Domaine FOUGERAY de BEAUCLAIR


Domaine GRESSER


Domaine Daniel REVERDY & Fils


Château PIGANEAU


Château REDORTIER


Robert AMPEAU et Fils


Château BEYNAT


Château HAUT-MACÔ


GITTON Père et Fils


Philippe LECLERC


Château de VIMONT


Château La CLOTTE-FONTANE


Château BOSSUET


Château La VARIÈRE


Domaine MAESTRACCI


Château MAZEYRES


Château La GALIANE


CHARPENTIER


Charles MIGNON


Château MIRE-L'ÉTANG


Château de MAUVES


Domaine de FAMILONGUE


Château des PEYREGRANDES


Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU


Château BOIS CARRÉ


Château FONTBONNE


Domaine GROS Frère et Soeur


Château des MOINES



CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE ALAIN VIGNOT


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE PIERRE GELIN


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU PONT LES MOINES


CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales